Le ministre des Sports Edwing Charles plaide pour que "l'on remette les choses en ordre"

Nombreux sont les gens avisés du football qui se demandaient encore et toujours : pourquoi l’État haïtien attendait jusqu’au dernier moment pour voler au secours des petits Grenadiers à l’occasion de la Coupe du monde U17 de la FIFA, Brésil 2019 ? La réponse du ministre des Sports fut tout simplement surprenante. Le titulaire du MJSAC, Edwing Charles, malgré son statut de ministre démissionnaire, en a profité pour commenter d’autres points de l’actualité, entre autres, la législation sportive ; les écoles de sports ; la situation des parcs sportifs et la cause principale de l’élimination des petits Grenadiers au premier tour du mondial brésilien.

Publié le 2019-11-28 | Le Nouvelliste

Questionné sur la remise tardive du chèque d’un montant de 14, 540, 244 gourdes à la FHF pour la préparation des petits Grenadiers qui devaient disputer la phase finale de la Coupe du monde U17 de la FIFA, Brésil 2019, Edwing Charles, l’air serein, ne fait que pointer du doigt l’instance suprême du football en Haïti.   

« On savait certainement que l’équipe allait jouer la Coupe du monde au Brésil, certes, mais j’ai eu le budget de cette sélection, un jour avant son départ vers Sao Paulo pour se préparer. Dans ce petit jeu, l’État haïtien se trouvait dans une situation difficile. La FHF avait déposé tardivement le budget au niveau de la Primature, j’ai pris l’accusé de réception et j’ai entrepris des démarches auprès du Premier ministre. Ce dernier avait donné des instructions rapides et formelles au Ministère des finances pour le déblocage des fonds alloués à l’équipe U17. Dire plutôt que le problème se situe au niveau de la FHF, car elle attendait au tout dernier moment pour soumettre son budget. C’est pourquoi, je persiste et signe qu’il est temps de remettre les choses en question, le sport d’une manière générale », a révélé le titulaire du MJSAC avant de dénoncer l’éclosion d’une pléiade d’écoles de sports dans le pays.

« La façon, dont on pratique le sport en Haïti, n’est pas bonne, et ça nous a fait souffrir énormément. N’oubliez pas que le sport est une cohésion sociale et un vecteur de développement. Pour éradiquer ce phénomène, il nous faut une politique publique du sport. Vous n’êtes pas sans savoir qu’aujourd’hui,  les écoles de football et de bien d’autres disciplines sportives pleuvent de partout en Haïti. Mais, qui dirigent ces écoles ? Ces soi-disant coaches ont-ils été formés, si oui, ont-ils l’aval du MJSAC et de la fédération de la discipline sportive qu’ils enseignent aux enfants ?  », se demande le ministre des Sports qui a laissé entendre qu’il avait entrepris des démarches pour doter le MJSAC d’une loi organique et pour qu’on ait enfin une législation sportive.    

 « J’ai en main les travaux réalisés par l’ancien ministre de sports Jimmy Albert concernant les assises nationales du sport. Je suis pour qu’on ait une législation sportive. J’avais remis à Patrice Dumont ces documents lors d’un grand forum qu’il avait réalisé sur le sport. Malheureusement, je suis un ministre démissionnaire, je ne peux pas m’inscrire à effectuer certaines démarches voire soumettre ces documents en conseil des ministres. Cependant, j’avais formé une commission qui travaillait sur la législation sportive et sur la loi organique du MJSAC », a-t-il expliqué. Pour M. Charles, les différentes fédérations et associations sportives du pays ont un rôle à jouer pour couper court à ce phénomène qui ne cesse de gangréner notre sport.   

« Pour résoudre ces problèmes, il faut qu’on ait une importante rencontre avec toutes les fédérations et associations sportives. Ce faisant, peut-être que l’on va enfin remettre les choses en ordre. Vous savez qu’aujourd’hui, on ne sait pas qui fait quoi exactement au sein de ces écoles de football, basketball ou de volleyball. Au niveau du MJSAC, on dispose de pas mal de compétences (en terme de ressources humaines), et ces cadres sont prêts et disposés à partager leur savoir avec les autres », a soutenu le ministre des Sports avant de préciser qu’au soir de son éventuel départ à la tête du MJSAC, il va laisser un document pouvant guider son successeur.

« J’ai un document de plus de 200 pages. Il sera soumis au ministre des Sports qui va me remplacer. À travers ce document, il verra clairement ma vision. Au niveau du MJSAC, on compte trois écoles, ce sont : l’école de l’Espoir (fermée depuis 5 ans) qui forme les jeunes dans les domaines suivants : mécanique, charpente, maçonnerie et informatique. Elle est présentement ouverte. Il y avait plus de 600 jeunes, mais avec la situation socio-politique du pays, le nombre est considérablement réduit. Pour nous au sein du MJSAC, l’insertion par la formation professionnelle est extrêmement importante, car les jeunes, qui constituent plus de 60 pour cent de la population haïtienne, représentent un capital humain important. Nous pensons à ré-ouvrir INJESS qui forme des cadres en éducation physique et sportive, mais aussi l’ENTS (École nationale des talents sportifs).

S’exprimant sur la problématique de chèques zombis au niveau du MJSAC, Edwing Charles s’est attribué un satisfecit, en disant que ce problème est désormais résolu.         

« Les chèques zombis ont été, de manière administrative, remis au Ministère des finances. Présentement, on ne remet des chèques qu’à une personne ayant son nom apposé sur le chèque en question, et ce après que cette personne s’identifie à partir des documents livrés par l’État haïtien », s’est réjoui le ministre des Sports avant d’évoquer la situation des différents centres sportifs du pays, à commencer par celui qui se trouve à Pétion-Ville .

« Le problème du parc Sainte-Thérèse est désormais résolu, la Mairie de la zone, après avoir saisi un cabinet d’avocats, a joué son rôle. Pour la gestion des centres sportifs, chaque trois mois, il y a un rapport trimestriel sur le fonctionnement de ces parcs qui est remis au MJSAC, et c’est Marina Gourgues qui est la principale responsable. En fait, c’est elle qui gère ce dossier. Les centres, qui ne cessent de solliciter le MJSAC pour couvrir certaines dépenses, auront une petite caisse. J’avais demandé dans le budget reconduit de mettre quelque chose dans une rubrique appelée : ‘‘un fonds alloué à ces parcs’’. Ils auront donc un fonds de roulement chaque mois », a fait savoir le patron du MJSAC.

Pour clore cette interview, le ministre des Sports Edwing Charles pense que l’élimination des petits Grenadiers au premier tour de la Coupe du monde U17 de la FIFA, Brésil 2019, est liée, entre autres, à un manque de communication entre le coach vénézuélien et les joueurs.  

« Les petits Grenadiers payent leur inexpérience, leur manque d’abattage et de discipline. Et par-dessus tout, il y avait un grave problème de communication. Le sélectionneur, lui, il ne parle pas le créole. Il n’était pas en mesure de coacher les petits Grenadiers au moment clé des rencontres. Miguel Perdomo se tenait débout, mais pour ne rien dire. Malgré le talent des nos joueurs, ils ont manqué de matches amicaux parce qu’ils n’avaient pas été soumis à temps à une préparation de haut niveau ».  

Propos recueillis par Légupeterson Alexandre 

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".