Avez-vous bien lu les prévisions du FMI pour Haïti ?

Publié le 2019-11-27 | Le Nouvelliste

Haïti est membre du Fonds monétaire international et à ce titre l’institution de Bretton Woods a passé en revue l’économie haïtienne avec les responsables monétaires et de nos finances publiques pendant le mois de novembre en vertu de l’article IV de la charte de l’institution. La situation sécuritaire a contraint les membres de la mission à ne pas rentrer en Haïti. Tout s'est passé par vidéoconférence. 

Deux jours après la publication du communiqué clôturant l’examen de l’économie haïtienne, le gouvernement s’est empressé de commencer à mettre à exécution les recommandations du FMI.  

Le ministre de l’Economie et des Finances et le gouverneur de la Banque de la République d’Haïti (BRH) ont signé un nouveau « pacte de gouvernance économique et financière à travers un protocole d’accord portant sur la gestion efficace de l’exécution des dépenses publiques et le maintien d’une bonne adéquation entre les ressources disponibles et ces dépenses », selon une communication de la BRH postée sur Twitter.

Le fait que le pays revient périodiquement à cet exercice n’est pas un bon signe. C’est le troisième pacte du genre en moins de quatre ans. Et si on ajoute la décision du gouvernement du premier ministre Jack Guy Lafontant par arrêté de réduire le train de vie de l'Etat, cela fait quatre tentatives de stopper l'hémorragie de nos finances publiques en moins de quarante-huit mois. 

A chaque fois, parce que nos finances publiques ne sont ni en ordre, ni en bonne santé, on doit recourir au même remède.

Si la prescription est respectée, le FMI reviendra nous examiner avant de proposer son prochain programme. Ce programme ouvrira la voie, si nous respectons sa posologie, aux actions des autres bailleurs. Il y aura entre-temps des dons, mais rien de consistant.

Montrer que l’on veut revenir dans l’orthodoxie est le premier pas de la finance mondiale et la clé des robinets de l’aide. La période de rémission de l'économie, le temps qu’il faut pour se refaire une réputation, comme pour les grands malades, s’étale sur des mois, des années, si on n’est pas abonné aux récidives…

En attendant, le très conservateur FMI, qui sait que les alarmes n’aident pas l’économie, est clair dans ses prévisions pour Haïti.

« Nos projections à moyen terme ne prévoient pas de grandes réformes, qu’il est irréaliste d’envisager à ce stade, et tablent sur une stabilisation de la situation politique et du PIB au cours de l’année 2020 avec une très faible reprise de la croissance autour de 0,9 % en 2021. Dans ce contexte, il serait difficile d’envisager un taux d’inflation très en-deçà de 20 % par an pour les deux prochaines années. De même, la croissance potentielle est estimée à 1,5 % par an à plus long terme », a indiqué le FMI.

Pour s’en sortir, Haïti aurait besoin d’un coup de main spectaculaire et d’une croissance à deux chiffres. Il n’y a rien du genre de prévu de sitôt. L’inflation aussi va rester vigoureuse et les réformes au réfrigérateur.

Comme l’aggravation de la pauvreté est le seul horizon visible, le FMI a tenu à dire dans son communiqué : « Nous félicitons les autorités des efforts mis en œuvre pour finaliser la rédaction d’une Politique nationale de Protection et de Promotion sociale (PNPPS) et encourageons le Conseil des ministres à adopter formellement cette politique et à lancer un nouveau programme pilote de transferts monétaires aux personnes vulnérables. 

Il est à remarquer que les félicitations ne concernent pas l’adoption du plan en question ni sa mise en œuvre, mais sa rédaction. Comme pour un élève qu’on félicite pour avoir accompli l’exploit d’aller à l’école, on est loin du carnet de fin d’année.

Le Fonds monétaire international ne nous le dit pas en ces termes, mais l’avenir ne sera pas rose pour Haïti dans les années qui viennent.

L'économie va mal et va continuer d'aller mal et il revient aux politiciens de tous bords de vraiment le guérir, ça aussi le FMI ne nous le dit pas mais nous savons très bien la cause des maux qui nous rongent. 

Frantz Duval
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".