76 milliards de gourdes de recettes collectées, 131 milliards dépensées pour l’exercice 2018-2019

Publié le 2019-11-12 | Le Nouvelliste

La note de politique monétaire de la Banque de la République d'Haïti (BRH), avec son gros poids d’embarras pour l’administration centrale de l’Etat et l’économie, a révélé une « contre-performance significative » des finances publiques.  Les recettes cumulées d’octobre 2018 au 30 septembre 2019 se sont établies à 76 159,53  milliards de gourdes contre 79 620,64 milliards de gourdes en 2017-2018; ce qui correspond à une baisse de 4,3% par rapport à l’exercice précédent. Elles se situent ainsi en deçà des recettes budgétaires prévues à 99 165,3 milliards de gourdes dans le budget 2017-2018 , lit-on dans la note de politique monétaire.

« D’un autre côté, les dépenses publiques d’octobre 2018 au 30 septembre 2019 ont atteint 131 334,67 milliards de gourdes contre un plafond de 109 308,00 milliards de gourdes prévu dans le budget 2017-2018. Si l’on considère l’évolution de l’inflation qui s’est établie en rythme annuel à 19,5% au mois d’août 2019, il ressort que les finances publiques ont enregistré, en termes réels, une contre-performance significative », a poursuivi cette note.

9, 2 milliards de gourdes de financement de la BRH

« Le ralentissement de l’activité économique et les arrêts de travail forcés des institutions de perception en raison des troubles sociopolitiques ont eu un impact négatif considérable sur les rentrées fiscales. Cette évolution de la situation des finances publiques s’est traduite par une détérioration de la position de l’Etat vis-à-vis de la BRH, caractérisée par un financement de 9,2 milliards de gourdes au 30 septembre 2019 contre un financement monétaire de 4 667,85 MG au troisième trimestre 2019 », selon cette note de politique monétaire.

Ses derniers articles

Réagir à cet article