Crise

« Un couloir humanitaire est nécessaire », s'alarme Food for the poor

Publié le 2019-11-12 | Le Nouvelliste

L’organisation Food for the poor est incapable d’acheminer l’aide alimentaire aux populations vivant dans les villes de province en raison du blocage des routes provoqué par les manifestations antigouvernementales et l’insécurité. C’est ce qu’a fait savoir Mgr Ogé Beauvoir, responsable de cette organisation caritative. Le prélat a fait état d’une situation extrêmement critique du point de vue humanitaire. « Nous avons de la nourriture et des médicaments disponibles dans nos stocks à Port-au-Prince, mais nos interventions se limitent seulement au département de l’Ouest. Nous ne sommes pas en mesure d’approvisionner nos 10 centres régionaux parce que les routes sont bloquées », a-t-il déploré, soulignant que l’institution qu’il dirige, confinée dans l’Ouest, a distribué de l’aide dans les églises catholiques, épiscopales et protestantes, à l’intention de la population dudit département. Pour l’île de la Gonâve, le responsable de Food for the poor révèle qu’il a été obligé d’utiliser un wharf et deux bateaux en vue de faire parvenir des provisions à la population locale. 

Monseigneur Ogé Beauvoir indique plus loin avoir eu des discussions avec des leaders de l’opposition et le gouvernement sur la nécessité d’établir un couloir humanitaire afin de desservir la population. « Ces discussions ont débuté lors des premières semaines de peyi lòk. Avec la collaboration de tout le monde, le 19 octobre, nous avons acheminé 8 containers et 2 camions dans les villes de province notamment à Hinche, à Caracol. Depuis lors, on a beau essayer mais en vain. J'en profite pour remercier tous ceux qui ont collaboré avec nous en octobre dans les deux camps », déclare-t-il. 

Pour l’heure, Mgr Beauvoir souligne que l'institution a déjà préparé huit containers, dont qautre sont destinés à la population des Gonaïves, deux à la population de Baie-de-Henne et deux destinés à la population de Port-de-Paix. « Ils sont bloqués à Port-au-Prince jusqu’à présent. Nous avions tenté de les acheminer par le biais d’un convoi de PAM vendredi dernier, mais la route était bloquée au niveau de Mirebalais », explique-t-il, soulignant que le fonctionnement des organisations humanitaires est difficile à un moment où la population est dans le besoin. 

L’homme d’église souligne que les conversations se poursuivent avec les représentants de l’opposition et du pouvoir sur le couloir humanitaire. « On nous dit d’attendre à chaque fois. Entre-temps, des gens meurent de faim. Je profite de cette émission pour demander aux acteurs de collaborer avec nous afin de trouver ce couloir pour pouvoir atteindre la population. Nous sommes prêts à travailler avec tout le monde. Nous appelons également à la mise en place de politique publique afin de sortir la population de cette misère», appelle-t-il. 

En ce qui concerne les enfants, le patron de Food for the poor indique avoir demandé aux directeurs d’écoles de distribuer la nourriture qu’ils ont reçue pour les cantines scolaires aux parents. Puisqu’il n’y a pas de classe pour le moment, argue-t-il. De plus, indique Monseigneur Beauvoir, Food for the poor crée un programme pour les enfants souffrant de malnutrition. « Il était difficile de servir ces enfants durant ces deux mois de blocage. Nous avons pu quand même distribuer des rations sèches aux mères qui sont venues nous solliciter. Il en est de même pour notre cantine desservant 900 personnes dont une majorité est constitué des personnes âgées », indique-t-il. 

Les enfants tout comme les personnes âgées sont des catégories très vulnérables. Dr Josette Bijoux a tiré la sonnette d’alarme sur une possible augmentation des cas de malnutrition des enfants durant ces plusieurs semaines de paralysie. « Avant la crise, la situation nutritionnelle de la plupart des enfants hospitalisés n’était pas normale. Cela risque fortement de s’aggraver durant la crise. Parce que les parents ont moins accès aux produits alimentaires. De plus, il y a une flambée de prix de ces produits », soutient-elle. 

Haïti se trouve engluée dans une crise depuis plus de 10 semaines. Les manifestations pour exiger la démission du président Jovenel Moïse sont caractérisées notamment par le blocage des routes principales et secondaires. Cela paralyse pratiquement la circulation routière. Les États-Unis, l’ONU, la Conférence épiscopale latino-américaine, la plateforme inter-religieuse Religions pour la paix entre autres ne cessent d’appeler les acteurs au dialogue afin d’aboutir à une solution de la crise.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".