Que des mauvaises nouvelles pour Haïti

Publié le 2019-10-21 | Le Nouvelliste

Ce lundi on a enfin compris l'esprit du communiqué des religieux et religieuses de l'église catholique d'Haïti ; les établissements scolaires d'obédience congréganiste garderont leurs portes fermées jusqu'à ce que la crise politique trouve un dénouement. 

Ne pas pouvoir aller à l'école est une catastrophe. La société et le gouvernement assistent sans dire mot à ce glissement vers l'obscurité. 

Ce lundi également on a appris que l'hôtel Best Western de Pétion-Ville ferme définitivement ses portes à la fin du mois d'octobre. Les murs et les meubles sont à vendre. On ne sait pas quel repreneur osera parier de sitôt sur le tourisme en Haïti. Un hôtel qui ferme est comme une promesse qui s'évapore. Des emplois et des opportunités perdus. 

Il n'y a plus de ministre du Tourisme, plus de perspectives à l'horizon, alors on enregistre comme normal la fin de l'aventure Best Western en se demandant qui sera le suivant sur la liste. 

Toujours ce lundi, les premières voix se sont élevées contre la venue d'aide alimentaire dans le pays comme le gouvernement en a fait la demande auprès des États-Unis d'Amérique.

Haïti n'a pas un problème de nourriture pressant, disent les experts. Pas plus qu'avant la crise de peyi lòk en tout cas. D'ailleurs, nous sommes en pleine saison des récoltes.

Ce qui affame la population ce sont les problèmes de libre circulation des gens et de transport des marchandises. Les routes ne sont pas sûres, le transport coûte très cher. La catastrophe est plus sécuritaire qu'alimentaire. 

Encore une fois, le gouvernement se trompe de cible et de solution.

Cette semaine devrait être la dernière avant la tenue des élections pour renouveler la Chambre des députés, une partie du Sénat et les maires.

Personne n'en parle.

Les élections ne sont pas à l'ordre du jour. Il n'y a d'ailleurs ni loi électorale, ni conseil électoral de consensus, ni l'état d'esprit pour organiser des élections.

Nos institutions sont dysfonctionnelles et risquent de l'être pour encore longtemps. La sortie de crise par les mécanismes prévus dans la Constitution est une option qui n'a pas beaucoup d'adeptes. 

Nous voguons vers des eaux agitées en faisant comme si nous y sommes préparés. Comme si cela ne nous inquiète pas.

Les mauvaises nouvelles s’accumulent, on fait comme si. 

Frantz Duval
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".