Edgard Jeudy, un bilan plutôt satisfaisant à la tête du FDI

En marge de l’installation du nouveau directeur général du Fonds de développement industriel (FDI), Édouard Clément le 3 septembre dernier, le directeur sortant promu membre du conseil d’administration de la Banque de la République d’Haïti (BRH), Edgard Jeudy a fait le bilan de sa gestion à la tête de cette institution au cours de trente derniers mois. Diverses activités, soutient-il, ont été tenues afin de promouvoir le développement du secteur industriel privé du pays.

Publié le 2019-09-12 | Le Nouvelliste

La mise en place de l’unité de conformité, l’entrée officielle au Bureau d’information sur le crédit (BIC), la mise en place du Fonds pour l’électricité hors réseau d’Haïti (OGEF) qui est un programme de la Banque mondiale, l’hébergement d’un Fonds de garantie des prêts agricoles en Haïti (FAPAH) qui est un volet du Système de financement et d’assurances agricoles en Haïti (SYFFAH) figurent parmi les accomplissement du Fonds de développement industriel sous la direction d’Edgard Jeudy. Dans un environnement économique plutôt difficile, l’ancien DG affirme avoir tout mis en œuvre afin de rendre le crédit accessible au secteur industriel privé haïtien en finançant des projets jugés rentables.

Au 30 juin dernier, le FDI a décaissé en faveur de la Fenêtre de refinancement des comptes à recevoir  des entreprises de production tournées vers les exportations (FRCRE) et la Facilitation du crédit en faveur des entreprises de production tournées vers l’exportation (FCEE) respectivement 240, 525,219 et 713, 930,825 gourdes respectivement. Ces deux mécanismes ont été mis en place  par la banque centrale afin de supporter le secteur productif du pays afin de faire face à la raréfaction des ressources des bailleurs traditionnels.

Le directeur général sortant a souligné à l‘encre forte l’hébergement du fonds pour l’électricité hors réseau d’Haïti (OGEF). Ce programme explique, le membre de l’administration de la BRH est un programme de Banque mondiale. Ce dernier, poursuit le comptable, est le fruit d’un accord de don remboursable signé avec la République d’Haïti rétrocédé au FDI,  qui administrera le projet avec un gestionnaire international dénommé Bamboo Partners. Un montant de 17.2 millions de dollars est mobilisé à cet effet. Le responsable affirme que 11.5 millions de dollars seront alloués au volet de financement et le reste sera tourné vers les volets de subventions et des frais opérationnels.

Le FDI, tout au cours du mandat de M. Jeudy, ajoute-t-il, a mis une emphase importante sur le développement de capacités  institutionnelles en mettant au service de l’institution de nouveaux outils technologiques, de nouvelles infrastructures physiques à la mesure des besoins du fonds. En ce sens, le Gonaïvien explique que l’institution qu’il a dirigée a fait son entrée officielle au Bureau d’information sur le crédit (BIC) seulement huit mois après sa prise de fonction en octobre 2017.

Aussi développe-t-il, qu’un nouveau logiciel de gestion de portefeuille est actuellement opérationnel et un  nouveau bâtiment a été aménagé dans le but de permettre à la nouvelle direction de décongestionner le bâtiment principal et  de loger les nouveaux projets. La mise en place avec le support de la BRH de l’unité de conformité et de risque est l’une des plus grandes réalisations. Selon l’ancien titulaire, le management moderne d’une institution financière ne peut se faire sans une unité de conformité et de gestion de risques à même de lutter contre le blanchiment des avoirs.

« Au cours de mon mandat, un processus de renforcement institutionnel a été entamé et est mené. Jusqu’à présent, avec le support de la banque centrale et l’expertise de la Frankfurt School qui est une institution allemande spécialisé dans ce domaine », affirme Edgard Jeudy. Cette démarche, précise-t-il, a permis d’augmenter la cote de confiance du FDI auprès des bailleurs et comme de fait ils ont commencé à utiliser  le FDI pour pérenniser des programmes à fort impact socioéconomique arrivés à terme. C’est ainsi que l’Agence française de développement (AFD), les Affaires mondiales Canada (AMC) et la Coopération suisse ont permis le transfert au FDI, le Fonds de garantie des prêts agricoles en Haïti (FAPAH) lequel est un volet du système de financement et d’assurances agricoles en Haïti (SYFFAH) qui devient depuis le 1er avril 2019, le Fonds de garantie des prêts agricoles en Haïti (FGPHAITI).

Il est également question, termine le nouveau membre du conseil d’administration de la BRH, d’héberger sous peu le Programme d'appui national à la structuration de l'entrepreneuriat haïtien (PANSEH). Les discussions visant à héberger ce programme agricole dans le PGP HAITI avancent à grands pas. 

Jose Flecher
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".