ANADIPP déchiffre la structure des prix des produits pétroliers

Publié le 2019-09-11 | Le Nouvelliste

Compte tenu du prix du baril de pétrole sur le marché international, nombreux sont ceux qui soulèvent, à tort ou à raison, des interrogations sur la subvention des produits pétroliers en Haïti. Max Roumain et David Turnier, respectivement président et membre de l’Association nationale des distributeurs de produits pétroliers (ANADIPP), ont détaillé la structure des prix appliquée au diesel et à la gazoline lors d’une interview accordée ce mercredi 11 septembre à Radio Vision 2000.

« À la pompe, un gallon de diesel devrait coûter sans taxes incluses 262.21 gourdes, mais il s’obtient actuellement au prix de 179 gourdes. L’État a non seulement renoncé aux taxes qu’il devrait prélever mais a également consenti de débourser 83.21 gourdes par gallon pour payer les compagnies importatrices afin que le prix reste inchangé », a indiqué David Turnier après avoir détaillé la structure des prix.

Dans les détails mentionnés, David Turnier a raconté que le prix CIF (Cost, Insurance, Freight) du gallon du diesel s’élève à 204.50 gourdes/gallon, à raison d’un taux de change estimé à 93.83 gourdes pour un dollar américain.  Les frais de vérification, les frais de douane, la redevance sur le carburant, les droits d’accise sont autant de taxes que l’État refuse de percevoir. « L’État aurait pu collecter  environ 70 gourdes sur chaque gallon », a précisé M. Turnier, soulignant que les frais financiers se chiffrent à 9.20 gourdes, et la totale de la valeur en douane se chiffre à 213.70 gourdes.

Quant aux compagnies pétrolières qui importent les produits pétroliers, elles ont une marge de bénéfice de 18.80 gourdes sur chaque gallon. Pour les distributeurs et les transporteurs de province, la marge de bénéfice s’élève respectivement à 27.21 gourdes et 1.56 gourde sur chaque gallon.   

David Turnier a fait le même exercice pour faire comprendre la structure des prix appliquée à la  gazoline. Il a souligné que le prix CIF est de 2.17 dollars américains par gallon, soit 226.16 gourdes. Les frais financiers se fixent à 10.22  gourdes par gallon, ce qui porte à 237.38 gourdes, la totale de la valeur en douane. La marge des compagnies importatrices est estimée à 24.57 gourdes, celle des transporteurs de province à 1.56 gourde et des distributeurs à 31.15 gourdes.  « Le coût total de la gazoline s’élève à 295.61 gourdes sans taxes incluses. Cependant, la gazoline se vend à la pompe au prix de 224 gourdes. Le ministère de l’Économie et des Finances veut que le prix reste tel quel à la pompe et décide de verser aux compagnies pétrolières 71.61 gourdes sur chaque gallon.     

Pour sa part, Max Roumain a précisé qu’au cas où l’État déciderait de prélever toutes les taxes prévues sur les produits pétroliers, les coûts du diesel et de la gazoline seraient respectivement de 332 gourdes et de 365 gourdes. Il a fait savoir qu’il n’est pas possible de déterminer le prix du carburant sur le marché local en tenant compte uniquement du coût du baril sur le marché international. M. Roumain a aussi souligné l’impact de la décote de la monnaie locale sur la subvention. « Au début, l’État perdait seulement 20 gourdes, mais à cause  de la dépréciation de la gourde et une augmentation du coût du baril sur le marché international, la subvention et le manque à gagner deviennent plus importants », a souligné Roumain.

D’un autre côté, Max Roumain a souligné qu’il existe deux structures de prix pour ce qui est des produits pétroliers. Il est prévu que les industries vont payer le carburant à un prix supérieur des autres consommateurs.

En ce qui concerne la rareté constatée sur le marché local, les distributeurs des produits pétroliers ont fait savoir que les pompes à essence n’ont aucune responsabilité. Max Roumain a souligné que les distributeurs placent des commandes mais ne reçoivent pas la totalité des produits demandés. « Parfois on place une commande de 8 000 gallons mais on ne reçoit que 2 000 gallons. Les compagnies importatrices font du rationnement pour que la cargaison dure plus lontemps », a –t-il déclaré.

«  La situation de pénurie a perturbé le marché des produits pétroliers.  Cette pénurie ne résulte pas d’un problème de stockage mais plutôt d’un problème de stocks et de sécurité », a soutenu David Turnier, invitant les autorités étatiques à trouver une entente avec les compagnies pétrolières pour assurer la disponibilité des produits pétroliers dans le pays. Les représentants de l’ANADIPP affirment qu’il est plus avantageux pour eux quand les prix des produits pétroliers sont relativement bas. Ils estiment qu’ils ont ainsi la possibilité de vendre davantage. Néanmoins, ils ont souligné que les produits doivent être disponibles sur le marché.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".