De l’utilité et du pouvoir des taxis-motos

Publié le 2019-09-05 | Le Nouvelliste

En janvier 2009, après une gestion catastrophique de l’approvisionnement en produits pétroliers pendant les fêtes de décembre 2008, Le Nouvelliste avait publié un article sur le phénomène assez récent à l’époque de la prolifération des motocyclettes. Le journal attirait l’attention sur ce qui allait devenir le phénomène majeur du secteur des transports en Haïti : les taxis-motos et la suprématie de la motocyclette comme premier moyen de transport du pays.

Dans “Les ti moto ont bu l’essence?” la forme interrogative était de mise. Plus de dix ans plus tard et devant ce qui se passe depuis lundi, l’évidence saute aux yeux : les motocyclistes sont devenus par le nombre les premiers consommateurs de carburant du pays. Le pouvoir des ti moto est aussi d’être en première ligne des mouvements de protestation, peyi lòk ou bloke lari contre la pénurie d’essence. 

En 2009, on ne savait pas si dans le pays circulaient 40-50 ou 100 000 motocyclettes. Sont-elles aujourd’hui 400-500 000 ou un million de motocyclettes ? Personne ne le sait vraiment. La majorité des motos ne sont enregistrées nulle part, elles ne sont pas immatriculées et la législation sur le transport ne leur reconnaît aucune légitimité pour transporter des passagers.

L’anarchie dans le secteur qui va de l’absence de moto-école pour former les conducteurs de ces engins, d’absence d’examens pour être autorisé à les piloter, en passant par l’absence d’un permis de conduire pour motocyclettes jusqu’à l’absence de plan de circulation qui prend en compte leur présence et leur poids dans le trafic routier. Tout est pour l’anarchie dans le secteur.

Alors qu’elles sont devenues source d’insécurité, cause majeure d’accidents et remplissent hôpitaux et cimetières, les motos, leurs conducteurs et les passagers n’existent pas pour l’Etat haïtien, sauf quand la police les frappe de “contraventions” pour un oui ou pour un non.

Il a fallu une nouvelle crise d’approvisionnement en produits pétroliers pour que tout le pays se rende compte du pouvoir des ti moto, des taxis-motos et de leurs chauffeurs alors que la majorité de la population loue tous les jours leurs services et juge efficace leur utilisation.

Il a fallu que les pompes à essence soient inaccessibles aux automobilistes pour que la vérité saute aux yeux de tous : il y a beaucoup de motos, de plus en plus de motos, des motos très utiles à la population, des motos qui, faute de loi pour les réguler, imposent leur loi à tous.

Frantz Duval
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".