La situation économique fragilise la rentrée scolaire

Publié le 2019-08-29 | Le Nouvelliste

Dans moins de deux semaines, la rentrée des classes sera effective. Le ministère de l'Éducation nationale et de la Formation professionnelle en a décidé ainsi. Le calendrier de l'année scolaire est connu. Elle s'ouvre le 9 septembre. 

Le décompte est en marche. Mais dès qu'on parle aux acteurs, parents ou enseignants, on sent qu'il y a un malaise. On ne sait pas si c'est septembre qui nous tombe dessus trop vite ou si c'est nous, chacun en ce qui le concerne, qui sommes en retard. 

Le nœud de l'affaire, dans tous les cas de figure, demeure l'argent. Il est rare et dans certains foyers il n'y en a pas tout simplement pour faire face aux dépenses de la rentrée. 

Le ministère de l'Éducation nationale est pauvre. Le programme de subvention de manuels scolaires, introduit par le premier ministre Marc Bazin au début des années 90, a accumulé des retards cette année. Les éditeurs s'en plaignent. Les parents le regrettent. 

Les familles se sont appauvries d'une année à l'autre. Tous les marchands de fournitures classiques, des grossistes aux simples marchands de plumes et de cahiers, sont inquiets. Les ventes sont rares. L'affluence attend-elle les derniers jours ? La veille de la rentrée? 

Les directions d'école s'impatientent. Les économats sont peu fréquentés. Des carnets de l'année dernière dorment encore sur les étagères. Quant aux créances nouvelles, n'en parlons pas. 

Depuis que les écoles se sont mises à la mode des t-shirts, tailleurs et couturières se sont habitués à voir tarir leur clientèle. Il ne leur est même plus nécessaire de mentir sur les délais de livraison. Ils ont du temps libre, cette année. Le neuf et bel uniforme est une coquetterie qu'on essaie d'éviter. 

Les parents n'ont pas d'argent. L'État n'a pas d'argent. La rentrée se fera comme chacun pourra. 

Inutile d'ajouter les inquiétudes liées à l'insécurité grandissante et les difficultés de circuler d'une zone à l'autre. Rien ne joue en faveur de la rentrée scolaire. 

Avec la hausse de tous les prix, sans anticiper tout ce qui peut encore mettre des abcès sur les clous, même les marchands de nourriture et de boissons, les chauffeurs de taptap, comme ceux des incontournables taxis-motos se demandent comment seront les prochains mois. 

De tous les paliers de la chaîne scolaire, les seuls que la loi livre à la vindicte des parents sont les directeurs d'école. Ils sont surveillés et dénoncés pour l'augmentation des frais d'entrée mais, dans les faits, chacun ajuste ses tarifs et tout le monde maudit la vie chère ou serre les dents.  

Aux parents de casquer. Aux enfants de rater des jours, des semaines, des mois ou même l'année. L'école haïtienne n'a jamais été aussi affectée par les contrecoups de la situation économique. 

Quant au gouvernement, celui du ministre Cadet ou celui à venir de l'ancienne directrice de l'enseignement secondaire promue ministre jeudi, on doute qu'il puisse se colleter à la réalité et se montrer à la hauteur des attentes. 

Frantz Duval Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".