Relations diplomatiques

La Chine souhaite avoir des relations diplomatiques avec Haïti, mais fixe ses conditions

En 2018, le volume commercial sino-haïtien a atteint 694 millions de dollars américains alors que les deux pays n’ont pas encore de relations diplomatiques. Dans une interview par écrit accordée au Nouvelliste, Wang Xiangyang, représentant du bureau de développement commercial de la Chine en Haïti, a fait savoir que son pays souhaite que l’obstacle politique entre les deux pays soit enlevé le plus tôt possible. Le Nouvelliste publie l’intégralité de cet entretien.

Robenson Geffrard
Par Robenson Geffrard
03 sept. 2019 | Lecture : 6 min.

Le Nouvelliste : Quel type de relation existe-t-il entre la République populaire de Chine et Haïti? Souhaitez-vous approfondir les relations entre votre pays et Haiti? Si oui à quels niveaux?

Wang Xiangyang: Malgré la distance géographique séparant la République populaire de Chine de la République d’Haïti, les deux peuples partagent un sentiment d'amitié. La Chine et Haïti n’ont pas de conflit d’intérêts essentiels et ils ont le désir partagé de développer les relations bilatérales. En 1996, l

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.