Premier jour en poste et premier test pour le nouveau directeur général de la Police

Publié le 2019-08-28 | Le Nouvelliste

Une mère qui se fait tuer en sortant de la banque. Abattue par balle sous les yeux de son enfant.

Un policier, sapeur-pompier de son état, attaqué par des bandits et tué par balle sur son camion, à quelques mètres de la caserne où il est en poste.

Des camions de marchandises détournés et pillés en plein jour sur une route nationale.

L’entrée de la troisième ville du pays barricadée par des citoyens en protestation contre la rareté de l’essence.

Un sénateur indexé dans une affaire de blanchiment des avoirs et des soupçons de détournement des fonds du Sénat de la République par un réseau d'employés de l'institution. 

Et des incivilités par dizaines. Et des vidéos menaçantes qui circulent sur les réseaux sociaux. Et des fusillades sans raison. Et ce climat de peur qui s’étend. 

La liste des actes commis ce mercredi 28 août, actes qui n’auraient pas dû être commis, est longue.

Plus longue est encore la liste des milliers d'affaires, petites et grandes, qui attendent que la police enquête. 

Ce mercredi 28 août 2019 a été un jour de plus dans le registre des jours marqués par l’insécurité et la mort dans le pays.

Un jour comme un autre en somme.

Sauf que ce mercredi 28 août fut le premier jour sous le contrôle du nouveau directeur général de la Police Nationale d’Haïti.

Un nouveau jour qui ressemble tellement à plusieurs autres.

Déjà on se demande de quelle autorité, de quelles stratégies, de quelles troupes, de quels moyens disposera l’inspecteur général devenu directeur général de la Police Nationale d’Haïti pour faire mieux que son prédécesseur. 

Normil Rameau arrive à son poste au moment où la police est attendue au tournant et à la veille de moments politiques délicats.

Le nouveau directeur général devra soit marcher sur des œufs et jouer la carte de la prudence ou casser des œufs pour proposer au pays une omelette sécuritaire d’une autre recette.

Premier jour, premier test.

Pour le moment, les bandits sont à l’offensive et la police, à l’image de ses pompiers et de la population, obligée de battre en retraite, de se mettre à couvert pour compter morts et blessés.

Il est trop tôt pour dire que d’un DG à l’autre rien ne change. Mais il est déjà assez tard pour qu’on s’inquiète de la suite.
 

Frantz Duval
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".