La Saline, Martissant et route des Dalles s’embrasent, les autorités, la police et la Minujusth ignorent la situation

Publié le 2019-08-19 | Le Nouvelliste

Pas un jour sans des détonations. Pas une semaine sans des morts. Un massacre périodiquement. La zone qui va de La Saline à Martissant, de Martissant à la route des Dalles est devenue le corridor de la mort. On vole, on blesse, on tue toute la sainte journée dans ces parages au vu et au su de la police et des autorités politiques. La liste des victimes est aussi longue que le silence des responsables.

Même les patients vivant avec le VIH souffrent des conséquences du climat qui règne dans la zone. Comment se rendre au Centre Gheskio, le plus grand centre de traitement pour le VIH et la tuberculose, si on risque de mourir en cherchant la vie ? Les malades préfèrent renoncer aux soins, aux médicaments et à leur avenir au lieu de jouer à la roulette russe en passant dans la zone. Là encore, ni la police ni les autorités ne disent rien, ne font rien pour remédier à la situation.

Le crime est aussi économique. Le plus grand marché du pays situé à La Saline est devenu un terrain à risque. La zone du port, pôle d’entrée et de sortie des marchandises et des biens, paie le prix de l’insécurité et de l’instabilité. La facture est reversée sur le dos de chaque consommateur. L’approvisionnement, le transport, la distribution, tout pâtit de la situation. Ni les autorités ni la police ne sont au courant, semble-t-il. Le parlement et le bureau du premier ministre sont pourtant dans le périmètre.

Seule porte de sortie pour une partie du département de l’Ouest, pour les départements du Sud, du Sud-Est, des Nippes et de la Grand’Anse, le triangle Bicentenaire-Martissant-route des Dalles tient en otage des millions d’Haïtiens. Ce triangle est un verrou dont les clés sont détenues par des forces qui lancent un défi permanent à l’Etat haïtien et à son allié, la Minujusth.

Depuis des mois, c’est la sortie sud de la capitale qui est sous tension. Le reste de la région métropolitaine se réjouit de ne connaitre des désordres que sporadiquement. Et pourtant, tout indique qu’à n’importe quel moment d’autres quartiers peuvent s’enflammer. Toutes les conditions sont réunies. Il suffit d’une étincelle.

Tout indique que la police, les autorités politiques et la Minujusth assisteront, impassibles, à l’embrasement. Pourquoi changeraient-elles une stratégie qui les décharge de toute responsabilité ?

Frantz Duval
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".