Séance de mise en accusation du président Jovenel Moïse, une boite de pandore ?

Publié le 2019-08-06 | Le Nouvelliste

En Haïti, nous sommes habitués à de grands mouvements qui finissent comme un courant d'air. Il y a aussi de grandes enquêtes qui se poursuivent à jamais ainsi que des montagnes qui n’accouchent même pas d’une souris. La séance de mise en accusation du président Jovenel Moïse qui doit débuter ce mercredi va-t-elle connaître un meilleur sort ? Personne n’a encore la réponse, mais on sait cependant que la Chambre des députés va ouvrir une nouvelle page dans le livre de la démocratie haïtienne.

Quelle que soit l’issue de la séance de mise en accusation du président Jovenel Moïse, l’histoire retiendra que des députés de l’opposition de la 50e législature avaient tenté de renverser le chef de l’État d’après la Constitution. En dépit de tout ce qu’on peut avancer, c’est de bon ton que le bureau de la Chambre des députés donne suite à leur demande. Pour que le coup soit parfait, chaque député doit pouvoir voter en son âme et conscience, sans interférence de l’argent ni de la violence. C’est à ce prix que notre fragile démocratie sortira renforcée de cette expérience. Chaque député doit aussi pouvoir voter selon son affiliation politique. 

Contrairement à ce que certains pensent, la séance de mise en accusation du président de la République ne sera pas une perte de temps. Quelle que soit son issue, elle servira à quelque chose. Elle peut constituer une mise en garde aux prochains dirigeants du pays pour qu’ils sachent que le vote populaire n’est pas une licence pour faire tout ce qu’ils veulent. Cette séance peut aussi confirmer que le respect de la loi n’est pas encore notre priorité.

Jusqu’ici, le président Jovenel Moïse devrait être tranquille dans la mesure où il dispose théoriquement de la majorité dans les deux chambres. Mais, en politique, les calculs ne sont pas toujours exacts. Il y a plein d’exemples dans notre histoire politique récente qui peuvent en témoigner. Lorsqu’on parlait de dossier PetroCaribe, personne n’imaginait qu’il allait ainsi empêtrer le régime Tèt Kale. Les députés de l’opposition, en nette minorité, pourront-ils rééditer l’exploit du dossier PetroCaribe dans la séance de ce mercredi ?

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".