L’abstraction plastique de Manuel Mathieu

Publié le 2019-08-05 | Le Nouvelliste

Manuel Mathieu, 32 ans, diplômé de Goldsmiths de Londres, s’inscrit d’emblée dans l’art contemporain.  Les yeux habitués à l’art figuratif sont étonnés de découvrir un art conceptuel où la matière de la peinture, c’est encore la peinture. Les marques, les tâches, les masses colorées se donnent à voir. Cette germination de formes tourmentées qui puise sa source dans les illuminations intérieures du plasticien, dans les figures déformées et fragmentées qu’on cherche à identifier sur la toile, s’offre à la vue et pousse l’esprit curieux à se poser des questions. Lorsque ce peintre canado-haïtien qui revient justement d’une exposition en Asie a reçu carte blanche d’Élizabeth Pierre-Louis pour prendre part au Jeudi de l’art contemporain, le 25 juillet 2019, à la Maison Dufort, le même public des soirées culturelles a répondu à l’appel.

Sur les murs de la Maison Dufort, le public a parcouru un ensemble de tableaux: couleurs et formes librement associées parlent un langage qui déstabilise. Que veulent-elles dire ? Comment expliquer ces traits qui circonscrivent dans diverses gammes de couleurs ces choses posées en face de la pensée et qui l’interrogent ? Quelles sont les émotions sous-jacentes à cette représentation du réel sur le regardeur, puisque celui-ci n’arrive pas à évacuer complètement le réalisme qui se propose d’imiter la nature ? On essaie d’appréhender la teneur de ces tableaux selon notre vécu, notre histoire, nos références culturelles.

Les œuvres de Mathieu projetées sur écran, celles qui sont accrochées  à la Maison Dufort aiguisent notre curiosité, nous poussent à aller les explorer sur Internet. Et c’est là le pouvoir d’une œuvre qui nous déstabilise. Elle nous porte à aller la regarder de plus près, à nous interroger, à essayer de la saisir dans notre environnement pour trouver une connexion avec notre réalité.

Fenêtre sur l’oeuvre

Notre regard ouvre une fenêtre sur l’œuvre de l’artiste. Un angle qui ne veut pas cheminer dans le réel trouve une plastique d’abstraction dans ces peintures : Dancing with a line, 2018 ; The death of Kandisky, 2018 ; Autoportrait, 2017; Cayes, 2019; Loyalty, 2019; Wuji, 2019; Kiling time, 2018; La partition musicale. Dans cette toile où l’on n’a pas trouvé l’année de sa création, le plasticien essaie de représenter les sons et silences dans le rythme des couleurs et les symboles de l’écriture de la musique pour reproduire la chose immatérielle. Une manière de dire que l’abstraction fait partie de notre quotidien. La musique qui s’inscrit dans les dimensions temporelle et spatiale n’est-elle pas de l’art abstrait par excellence ?

L’abstraction lyrique de Manuel Mathieu ne se cantonne pas seulement dans une expression libre avec ses surfaces hérissées de filaments, de coulées de peinture, de taches, de formes obsédantes... Dans certaines toiles apparaissent des formes qu’on peut décrypter. L’imagination alors peut s’accrocher  sur des repères: Rivière froide 1, 2017 ; Will, 2018 ; Irma, 2017 ; Ditych 1, 2019 ; Unknow, 2015; madame Max Adolph. Puisque cet artiste s’exprime aussi à travers des médiums tels que la photo et la vidéo, des repères de l’histoire contemporaine interpellent le regard : Michel Bennett dans une posture de mariée, Fort Dimanche, la mort de John Fitzgerald Kennedy (JFK), etc. Certaines toiles évoquent les peintures de Frankétienne, avec des structures décharnées, désossées d’animaux présentant leur cage thoracique à l’air libre et  tombant en putréfaction.

Manuel Mathieu « se reconnaît nombre d’influences (européennes), Michal Rovner, Nam June Paik, John Cage, mais aussi Van Gogh, Richter, les écrits de Sol Lewitt, Francis Bacon, Villegle, Cremonini, Rauschenberg et De Kooning », (Source Wikipedia). Les œuvres de cet artiste parcourent le monde : Etats-Unis, Londres, Bruxelles, Paris, Canada, Chine, Haïti...

L’abstraction de Manuel Mathieu, partie d’un univers d’émotions, produit en effet certains gestes, certaines marques que seul le peintre lui-même, dans son désordre ou peut-être dans son ordre intérieur, arrive à comprendre.

Et qu’est-ce qu’il y a à comprendre quand il révèle à Élisabeth Pierre-Louis, pendant l’entretien au Jeudi de l’art contemporain, que telles masses colorées associées à des touches de couleurs qui font remonter sa mémoire à une certaine époque représentent un jardinier qu’il avait connu lorsqu’il était à Port-au-Prince chez ses parents ? Manifestement, ces formes qui parlent à sa sensibilité écartent tout à fait le côté pragmatique de la réalité pour ne s'intéresser qu'à l'immatériel.

Cette manière plastique de peindre ce jardinier tout comme cette autre façon de représenter l’ouragan Irma qui a dévasté les Antilles n’apporte pas une vision du réel, cette chose à portée de main qu’on veut toucher. Le réel que l’art abstrait veut rendre sensible intellectuellement est aussi cette chose lointaine que la main de l’homme et son regard n’arriveront jamais à atteindre dans toute la splendeur de son déploiement. En effet, il y a des réalités plus loin que les étoiles.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".