Lead by Example, un coup de pouce à l’éducation à Aquin

PUBLIÉ 2019-07-09
L’association "LEAD by example" organise depuis près de 10 ans un gala de collecte de fonds au profit de l’éducation d’enfants de la ville d’Aquin, ville d'Haïti, à la salle des sports de Nanterre, en banlieue parisienne. L’élan de solidarité manifesté cette année a permis de collecter une généreuse contribution de 32 000 euros. La personne derrière l’événement, Louvenor Jean-Pierre, président de cette association caritative, s’est frayé un passage au forceps vers le sommet.


Il est 14 heures. Le Palais des sports de Nanterre se remplit. Plus de 100 bénévoles s’activent pour le bon déroulement du gala annuel de collecte de fonds organisée par l’association « Lead by Example » au profit des enfants d’Aquin, une ville du sud d’Haïti blottie entre la mer et la montagne.

Au centre du parquet de basket-ball, Louvenor Jean-Pierre, droit dans son costume bleu marine, donne le coup d’envoi. Il revient sur ses origines, son parcours et le sens de son engagement d’enfant d’immigré né en Haïti, à Aquin, avant d’arriver en France où il a grandi. « Je viens d’un milieu modeste. À l’âge de 8 ans, je ne savais ni lire ni écrire. Ma mère a été ma maîtresse pendant deux ans. C’est avec elle que j’ai appris les bases, à la maison. J’ai travaillé durement pour rattraper mon retard », raconte-t-il. Louvenor est animé d’une générosité sans bornes. C’est un modèle, confie son amie Anne Louise Mesadieu, chargée des affaires culturelles à l’ambassade d’Haïti, émerveillée par son sens du don de soi.

La voix pausée, sourire au coin des lèvres, Louvenor, passionné de basket-ball, raconte avoir obtenu une bourse d’études dans un lycée aux Etats-Unis. Par la suite, à l'université, il a joué quelques années en tant que basketteur professionnel. Concentré sur ses objectifs, les yeux grands ouverts sur le chemin de ses rêves, Louvernor Jean Pierre a troqué sa tenue de sportif et a entamé une carrière dans la finance. Il est aujourd’hui analyste financier dans une prestigieuse banque d’investissement de Londres.

Lead by Example pour aider la jeunesse haïtienne

Parce que la vie ne lui a pas fait de cadeau, cet enfant d’Aquin a décidé de donner aux autres le petit coup de pouce qui fait souvent un destin. En octobre 2009, pour donner corps à ce besoin de venir en aide aux autres, il décide avec quelques amis, dont Yvel Curtis, de créer l’association qui porte bien son nom : « LEAD by example » (diriger par l’exemple). “Pour moi, l’éducation est la clé de la réussite. Mais, malheureusement, beaucoup d’enfants n’ont pas accès à ce droit par manque de moyens économiques. Je ne pouvais pas rester les bras croisés et attendre que les choses se fassent d’elles-mêmes. J’ai utilisé mes contacts pour essayer d’apporter une solution”, confie-t-il, perdu dans sa mémoire pour raconter cette histoire, source de motivation à l’engagement, à la solidarité.

Songeant aux multiples obstacles qu’il a dû surmonter durant son parcours, Louvernor Jean-Pierre soutient que la Providence a mis sur son chemin de “bonnes personnes” , des anges gardiens, des bons samaritains qui lui ont tendu la main quand il en avait besoin pour lui permettre de “réaliser tous ses rêves”. Reconnaissant, l’analyste financier pense que c’est normal de faire de même pour ne pas casser le cycle. Créer une association pour aider les autres était également le rêve de son oncle décédé il y a peu… “Je le fais également pour lui rendre hommage”, a-t-il dit avec un zeste d’émotion dans la voix.

Le programme a débuté avec 30 élèves. Aujourd’hui, Lead by Example permet à près de 200 élèves originaires d’Aquin d’être scolarisés. “Notre engagement est sur du long terme. Nous payons les frais scolaires du CP à la terminale. L’association compte déjà des histoires à succès. Deux de ses bénéficiaires ont bouclé leurs études secondaires. Elles veulent devenir infirmières et rester dans leur communauté pour desservir la population en quête de soins de santé.

“Pour un si grand rêve, les soutiens viennent de partout et nous sommes tous bénévoles. En Haïti je travaille avec l’humoriste de renom Kako et son programme Kako’s Kids. Il est comme un grand frère”, indique Louvernor Jean-Pierre tout sourire. En France ses partenaires sont légion : Nike, BNP Paribas, Total S.A., la Fédération française de Basket-ball, Vinci, Trace Ayiti, le club de basket NANTERRE 92, champion d’Europe. « Nous comptons aussi sur le soutien de beaucoup d’artistes, de joueurs de basket, de foot, etc. “Au sein de l’association, nous sommes tous bénévoles. Nous faisons ce travail avec le cœur. C’est une chaîne de solidarité”, souligne-t-il.

Sur le long terme, LEAD By Example souhaite construire une école dotée d’un complexe sportif. “Après 10 ans, je suis très satisfait du travail accompli. J’espère inspirer d’autres Haïtiens à faire de même car Haïti a besoin de sa diaspora”, a conclu Louvenor Jean Pierre dont le cœur est resté accroché à ses origines, ses plages, ses cocotiers et le sourire des enfants dont beaucoup ont besoin, comme ce fut le cas pour lui, d’un coup de pouce pour vivre leurs rêves.

Nathalie Cardichon



Réagir à cet article