L’État est dans l’incapacité de payer ses employés

Le mouvement de grève orchestré par les employés de la Direction générale des impôts (DGI) ainsi que celui des revendications de plusieurs secteurs de la vie nationale réclamant la démission du président de la République, Jovenel Moïse, ont des impacts négatifs sur les finances publiques. Si l’on en croit le ministre de l’Économie et des Finances, Ronald Décembre, ces actions handicapent grandement les deux institutions responsables de la collecte des recettes de l’État : la DGI et l’Administration générale des douanes (AGD).

Jose Flecher
Par Jose Flecher
17 juin 2019 | Lecture : 3 min.

Cela fait plus de deux semaines que la Direction générale des impôts n’arrive pas à percevoir même un centime. Les employés de cette institution ont entamé un mouvement de grève depuis les premiers jours de ce mois de juin. La situation se révélait encore plus corsée avec le mouvement des Petrochallengers et des partis politiques de l’opposition qui réclament le départ sans condition du président de la République depuis plus d’une semaine. Ce mouvement, selon le ministre de l’Économie Ronald Décembre, a complètement paralysé le foncti

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.