Manifestant malmené à Pèlerin par des policiers anti-émeute, le directeur général de la PNH promet des sanctions…

Publié le 2019-06-09 | lenouvelliste.com

La vidéo d’un jeune homme étendu au sol sur lequel des policiers anti-émeute ont jeté de pierres lors d'une intervention non loin de la résidence du président Jovenel Moïse, à Pèlerin 5, dimanche 9 juin, a été vue et partagée par des milliers de personnes sur les réseaux et a suscité la réaction du directeur générale de la PNH qui a promis de sévir.

« De telles pratiques ne font pas honneur à à une institution garante de la démocratie et de l’état de droit dont la mission est protéger et servir. Par conséquent, l’inspection générale de la PNH a été instruite pour diligenter une enquête afin d’identifier le ou les policiers suspects et d’appliquer la loi et les règlements de l’institution jusqu’à la dernière rigueur. Ils seront remis à la justice conformément à la loi », selon ce communiqué de presse.

« La direction générale de la PNH rappelle aux policiers que le droit à la vie des citoyens et des citoyennes est aussi important que la liberté d’expression et l’égalité devant la loi car les droits de l’homme sont indivisibles », a souligné le directeur général de la PNH,Michel Ange Gédéon. Il a estimé que sans cet acte, la police « croyait pouvoir se donner un satisfecit » pour sa gestion des débordements de passion lors de la manifestation du dimanche 9 juin 2019.



Réagir à cet article