Pour harmoniser les champs-écoles paysans

Le ministère de l’Agriculture, avec l’appui de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), compte harmoniser l’approche des champs écoles paysans. À cet effet, un atelier réunissant les principaux acteurs utilisant cette approche a été organisé ce jeudi à l’hôtel Montana. C’était l’occasion pour les participants de discuter d'une ébauche de guide méthodologique afin d’analyser ses points forts et points faibles dans l’optique de faire avancer les champs écoles.

Publié le 2019-06-06 | Le Nouvelliste

Ils étaient plusieurs dizaines de cadres issus des structures déconcentrées du ministère de l’Agriculture, des institutions évoluant dans le secteur agricole et les cadres de la FAO à prendre part au premier atelier national sur le processus d’harmonisation de l’approche Champ école paysan en Haïti. L’objectif est d’arriver à un guide qui devrait conduire à harmoniser et à pérenniser une telle approche qui a, à bien des égards, fait ses preuves depuis tantôt huit ans dans le milieu rural haïtien notamment dans les départements du Nord-Est, de l’Artibonite, du Sud-Est, du Centre et de la Grand'Anse.

Il existe aujourd’hui cinquante-deux champs-écoles paysans à travers le pays. Ces dernières, selon Jean Robert Rival, maître formateur de l’approche, ont contribué à renforcer la capacité des agriculteurs à identifier et résoudre de façon intégrée les problèmes rencontrés dans leurs champs dans les conditions écosystémiques et socioéconomiques qui sont les leurs.

Selon les tenants de cette approche, les expériences réalisées jusqu’ici dans le pays montrent que la mise en œuvre de ces écoles se révèle particulièrement difficile, en l'absence de centres de recherche capables de proposer des solutions innovantes. Aucune cohérence dans la mise en œuvre des écoles. Il faut à tout prix changer la donne. Selon le représentant de la FAO en Haïti, Nathael Hishimunda, sans une coordination efficace des différents intervenants, l´élan positif et les acquis confortés jusqu´ici par les nombreux encadreurs agricoles au sein des champs écoles paysans risquent de se perdre. D´où la nécessité d´harmoniser cette approche afin d´aboutir à son institutionnalisation et sa pérennisation.

Le succès de la mise en œuvre et la pérennité de l´approche, poursuit le diplomate, dépendent de son harmonisation, sa formalisation, son appropriation par les agents agricoles et de son institutionnalisation et, d'une manière plus large, sa maîtrise et son application correcte par l'ensemble des partenaires et parties prenantes du secteur de développement rural.

D’où l’importance de l’atelier organisé à l’hôtel Montana. L´un des objectifs de cette activité, de l’avis de M. Hishimunda, est d´aboutir à la finalisation et l´adoption du guide des champs écoles paysans élaboré par le ministère de l´Agriculture, en collaboration avec la FAO. Ce guide devrait donner les orientations à tous les intéressés, en vue de la mise en place et la gestion des champs écoles paysans.

Abondant dans le même sens, le directeur général du ministère de l’Agriculture des Ressources naturelles et du Développement rural, Branly Eugène, croit qu’un guide méthodologique accepté par les acteurs du secteur agricole permettra d’améliorer la performance des petits producteurs agricoles haïtiens non outillés pour faire face aux grands enjeux de productivité et de croissance économique.

Le haut fonctionnaire de l’État croit qu’il est important que tous les acteurs marchent d’un même pas. Les champs écoles paysans, affirme-t-il, connaissent une évolution spectaculaire en termes de maîtrise d’approche et d’adaptation au contexte haïtien. Mais tout n’est pas parfait. La cohérence dans les actions permettra d’atteindre de meilleurs résultats. Surtout à une époque où l’agriculture haïtienne fait face à des défis majeurs. Il faut à tout prix s’adapter. Si l’on en croit le directeur général, les champs-écoles paysans représentent la stratégie appropriée pour aider la communauté rurale à la recherche de solution locale, accessible et adaptée.

L´approche champs-écoles paysans contribue au renforcement des pratiques qui sous-tendent le konbit haïtien qui favorise la cohésion sociale. C´est également une approche de développement en ce sens  qu´elle favorise l´autonomisation des producteurs, en termes surtout d’accès aux services de vulgarisation, son application s'appuient sur la mise en commun des savoir-faire locaux pour la résolution des problèmes les plus couramment rencontrés chez eux. Selon le point focal de la coopération entre le ministère de l’Agriculture et la FAO, agronome Vilaire M. Guerrier, le guide doit être un outil idéal pour les utilisateurs et intervenants du secteur agricole.

Jose Flecher
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".