Parlement

Démission en bloc : Quand des députés tournent leur veste pour esquiver les critiques

Difficile de trouver un député qui ne désapprouve ou ne feint de désapprouver la dernière sortie du président de la Chambre basse, Gary Bodeau, annonçant, vendredi dernier, qu’un groupe de 72 députés se mettaient en conclave dans un lieu secret de la capitale et l'ont averti de leur décision de remettre leur démission en bloc. Cette décision, selon Gary Bodeau, mettrait automatiquement en dysfonctionnement le Parlement haïtien qui, sous l’impulsion des quatre sénateurs de l’opinion, se plante comme une épine au pied du président Jovenel Moïse dans sa tentative de mettre sur pied un nouveau gouvernement dans le pays.

Samuel Celiné
Par Samuel Celiné
03 juin 2019 | Lecture : 2 min.

Après cette révélation, le président de la Chambre, Gary Bodeau, se voit même menacé de destitution par certains de ses pairs qui, semble-t-il, sont prêts à donner leurs têtes à couper, question de prouver qu’ils n’ont jamais eu l’intention et n’ont pas participé à une telle manœuvre en faveur du pouvoir de Jovenel Moïse. Outre des interventions dans des medias, les réseaux sociaux se trouvent inondé aujourd’hui de messages vocaux, pour la plupart pleins d’obscénités, de députés qui veulent montrer patte blanche devant leurs collègues.

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.