La stratégie karanklou

Publié le 2019-05-31 | Le Nouvelliste

Le karanklou est un petit vautour qui peuple les provinces haïtiennes. Ce rapace est connu pour sa réputation de charognard. Il guette les cadavres des autres animaux en décomposition pour s’en repaître.

En petits groupes, les karanklou volent d’un festin à un autre, ne laissant que des os blanchis.

La stratégie mise en place par les politiciens haïtiens de tous bords et par des acteurs de la société civile ressemble beaucoup à celle de ces rapaces. Ils dépècent les ministères, les institutions, les projets, les secteurs, les uns après les autres, puis passent à autre chose.

Des fonds PetroCaribe aux milliards annuels du budget national, rien ne leur échappe. Les transferts de la diaspora et la santé insolente de nos importations, tout est à la merci de leur appétit.

Pour défendre leur bout de gras, ces oiseaux méchants préfèrent voir mourir une institution plutôt que de lâcher prise.
La résistance au changement est leur credo. « Ȏte-toi de là pour que je m’y mette », leur devise. Ils s’assurent qu’après eux, il ne reste que le désastre.

Le capitalisme, le développement, les mécanismes complexes ne les intéressent pas. L’instant présent est la seule heure qui sonne à leur montre.

Avec cette mentalité qui ne s’embarrasse d’aucun scrupule et qui porte l’immunité en bandoulière, on ne peut pas construire un pays ni relever une société. La course au pire est engagée et nos karanklou veulent finir champions dans toutes les catégories.

Le nouveau rapport sur la gestion des fonds PetroCaribe publié par la Cour supérieure des comptes et du Contentieux administratif confirme (comme si c’était nécessaire) que l’État haïtien a été dépecé ces dernières années par les bergers chargés de garder le troupeau et de le faire prospérer.

Tous les moyens ont été utilisés par les karanklou pour parvenir à leurs fins. Petits et gros contrats, ils ont fait ripaille sans répit. Même les plus pauvres n’ont pas échappé à leur mainmise. Imaginez un oiseau vorace qui s’attaque à un ti manman cheri, qui détourne un ede pèp ou un kore etidyan.
 

Frantz Duval
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".