Monsieur le président, c’est à vous de créer les conditions pour le dialogue

Publié le 2019-05-21 | Le Nouvelliste

À chaque fête du Drapeau, le même refrain : dialogue national.  Une fois la cérémonie de célébration de la fête du Drapeau terminée, nous reprenons nos querelles de chapelle qui nous empêchent d’avancer depuis l’assassinat du père de la nation, Jean-Jacques Dessalines, en 1806. Comme ses prédécesseurs, Jovenel Moïse a appelé au dialogue à l’occasion du 18 mai. La question reste cependant pendante : qui lancera le dialogue ? Le président Jovenel Moïse, garant de la bonne marche des institutions, selon la Constitution, est la personnalité idéale pour lancer le processus.

Il est cependant clair que le président de la République ne se montre pas jusqu’ici à la hauteur de cette responsabilité. Il est peut-être le président qui est allé plus loin dans la tentative de lancer le dialogue national. Il a créé des commissions de dialogue national. Celle qui devait réaliser les états généraux de la nation était dotée de personnel, de local et de budget. Pour quels résultats ? Des documents qui resteront sans doute dans les tiroirs. Suite à la semaine de paralysie du pays en novembre dernier, le processus de dialogue avait été confié à l’ex-Premier ministre Jean-Henry Céant. Celui-ci avait bien tenté, mais son dialogue avait fini par le mettre dos à dos avec le président Jovenel Moïse. Une commission de dialogue a été créée après le mouvement « Peyi lòk ». Pas étonnant que le chef de l’État oublie s’il l’avait formée. Ce qui n’étonnera personne dans la mesure où on savait que c’était une initiative mort-née.

En dépit de ces faux mouvements, une chose est sûre : le dialogue interhaïtien est nécessaire. Mais le président doit s'y préparer. Les acteurs doivent montrer leur bonne volonté. Le président, qui claironne le dialogue à tout bout de champ, doit savoir que les scandales de corruption au sommet de l’État, les relations de proximité entre des autorités de l’État et des chefs de gangs armés, le refus de combattre l’impunité, le népotisme… ne sont pas de nature à créer un climat de confiance entre les fils de la nation. Au contraire, ce sont ces maux qui nous conduisent au carrefour de désespoir où nous nous trouvons aujourd’hui. Un pouvoir n’a pas besoin d’un quelconque dialogue pour les combattre.

Aujourd’hui, plus que jamais, les Haïtiens ont l’obligation de se mettre ensemble pour sortir le pays du marasme. À l’instar de nos ancêtres, les Haïtiens doivent s’asseoir autour d'une même table pour trouver des solutions aux graves problèmes qui menacent notre existence. En attendant que le dialogue ait lieu, il est de la responsabilité de l’administration Moïse de trouver des solutions aux problèmes pressants qui affectent notre quotidien. C'est urgent de donner à manger aux millions d’Haïtiens qui ont faim. Il faut des mesures d'urgence pour stopper la dégringolade de la gourde par rapport au dollar américain. Les autorités doivent se démêler en vue de trouver la meilleure formule pour neutraliser les gangs armés qui terrorisent la population.  

Manifester de la volonté en vue de trouver des solutions à ces problèmes, ce sera le premier pas vers l’établissement d’un climat de confiance pour le dialogue interhaïtien. Monsieur le président de la République, il est de votre responsabilité de créer ce climat de confiance. Impossible d’y arriver sans divorcer d'avec les vieux demons de la politique haïtienne.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".