Les victimes des incendies du marché de Delmas 33 hissent leur drapeau

La circulation à l’entrée de Delmas 33 est barricadée au niveau de la rue Émile Nau ce vendredi 17 mai. Une montagne de tôles carbonisés entassés au beau milieu de la rue, a contraint les véhicules à faire demi-tour et les motards à se faufiler sur les trottoirs. Les commerçants ont tenté d’attirer l’attention des autorités au sujet du sinistre de la nuit qui a ravagé le marché Ti Coco dans la nuit du 16 au 17 mai.

Publié le 2019-05-17 | Le Nouvelliste

« Nous n’avons pu rien récupérer. Voilà le marché. Comme vous le voyez. Le marché s’étend depuis la rue à Delmas 33 jusqu’à l’arrière, fermé par une grande barrière à la rue E. Nau, à la station » a fait savoir, sous le choc, Naomie Civile, la directrice fondatrice du marché, au beau milieu de ses collègues commerçants.

Malgré l’inefficacité des sapeurs-pompiers qui n’ont pas pu contenir les flammes, l’absence des autorités de la commune, les abus d’une patrouille policière, les commerçants croient nécessaires l’intervention des dirigeants. À ce stade, ils ne comptent pas baisser les bras.

Paniqués par ce mauvais sort, les revendeurs ont choisi de perturber la circulation et mettre de la pression sur les autorités. « Nous avons pris l’initiative de paralyser la circulation avec les morceaux de tôles sur les deux rues. Les voitures se dirigeront aux abords du parc Midoré ou à côté de la Télévision nationale », a lâché courageusement Mme Civile.

Des fumées se dégageaient encore du marché de Delmas 33 et des étincelles se remuaient aux abords des containers vers les trois heures de l'après-midi. Près d’une trentaine de commerçants, abattus, restaient plantés sur le site, ne sachant quel pas emboîté. Des morceaux de tôles par-ci par-là, l’odeur de tissus brûlés, des accessoires de ménage broyés, des vêtements usagés, des produits de beauté laminés, des bijoux réduits en cendres ; tout était partie en fumée.

« Vers 10h40, hier soir, j’ai reçu un appel m’avertissant que le Shop Sabie (une boutique voisine) a pris feu. Deux camions pompiers ont essayé de circonscrire les flammes. Malheureusement le feu, a transpercé les tôles pour s’attaquer aux arbres, aux vêtements et se propager dans le marché vers 11h55 » s’est souvenu la responsable du centre commercial, qui n’a pas caché sa déception vis à vis de l’incompétence des services de pompiers. Elle a refusé cependant d’assimiler les origines de ces flammes invaincues par 18 camions pompiers juste à un problème d’électricité.     

Mme Civile a estimé avoir perdu près de 4 millions de gourdes avec ses deux shops de vêtements, de souliers, de bijoux, de valises et de parfums emportés par les flammes. Plus de 170 entrepreneurs victimes s'étaient associés pour vider les trottoirs, se donner un espace, garder les rues propres et contribuer au paiement des taxes de la commune, au dire de la directrice du marché.

Par ailleurs Fito, un autre commerçant, a de son côté renouvelé la détermination des commerçants à rester mobilisés durant tout le week-end du drapeau jusqu’à ce que les autorités viennent vers eux. « Nous hissons notre drapeau ici. Nous sommes en train de compter des pas. Depuis hier soir, nous avons eu notre 18 mai. Si après un tel drame, la veille d’une telle date, aucun responsable de l’Etat ne s’est pointé ici. C'est que nous n’avons pas de drapeau » a déploré ce boutiquier, incapable jusque-là d’évaluer les pertes enregistrées dans son shop parti en fumée.

pinvinj@gmail.com

Junior Pinvin Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".