Crise politique/Dialogue national

Quels sont les partis politiques de l’opposition représentés au nouveau gouvernement ?

Avec la publication de l’arrêté présidentiel, le chef de l’Etat et le Premier ministre nommé forment définitivement leur cabinet ministériel. Parmi les 16 ministres nommés, on retrouve des  proches des partis politiques l’OPL, Fusion, VERITE, LAPE, Ayisyen pour Ayiti, Tèt Ansanm, et des représentants d’autres organisations politiques proches du pouvoir. Pas moins de huit ministres censurés par la Chambre des députés ont été reconduits…

Publié le 2019-05-09 | Le Nouvelliste

« C’est un gouvernement constitué de proches de Martelly, de Préval, d’Aristide, de Fusion, de l’OPL , entre autres…», selon l’ancien sénateur Jean-Hector Anacacis. Avant de dire qui est qui au nouveau gouvernement, le leader de l’organisation LAPE reconnaît que Marjorie Lorvil Léonard, nommée ministre de la Jeunesse et des Sports est membre de son parti. « Nous sommes aussi membre du gouvernement malgré nous, parce que je ne l’avais pas proposée », a-t-il précisé au Nouvelliste.

« L’Organisation peuple en lutte (OPL) a trois représentants au sein du gouvernement. Il s’agit de Pierre Michel Lafontant, ministre de l'Agriculture, qui est membre de la coordination et ancien délégué de l’OPL à Jacmel pendant sept ans ; Hervé Saintilus, secrétaire d’Etat à l’Alphabétisation, qui est le coordonnateur départemental de l’Ouest du parti ; et Lucman Delile, secrétaire d’Etat à la Sécurité publique, qui est le coordonnateur de l’OPL dans la commune de Carrefour », a avancé Jean-Hector Anacacis, qui se présente aussi comme un ancien membre fondateur de l’OPL.

Contacté par Le Nouvelliste, le porte-parole de l’OPL, Danio Siriack a fait savoir que Pierre Michel Lafontant n’est pas membre du parti. « Il peut avoir des relations avec des membres de l’OPL, mais il n’est ni membre du directoire ni membre du parti », a-t-il rejeté.

Cependant, Danio Siriack a reconnu que Hervé Saintilus, secrétaire d’Etat à l’Alphabétisation, est membre de l’OPL. « C’est un dirigeant départemental du parti. Le cas échéant, l’OPL prendra les mesures qui s’imposent contre lui, parce qu’il a violé la ligne et la discipline du parti en faisant ce choix », a assuré le porte-parole.

S’agissant de Lucman Delile, secrétaire d’Etat à la Sécurité publique, M. Siriack a fait savoir que ce dernier n’est pas membre du parti même s’il reconnaît que le nouveau ministre avait été aux élections récemment sous la bannière du parti. « L’OPL n’a pas participé à la formation du gouvernement », a-t-il soutenu. Il a dénoncé «une manœuvre déloyale du pouvoir visant à déstabiliser les partis de l’opposition en offrant des postes ministériels à des membres de ces organisations politiques».

Marie Ghiselaine Monpremier, nommée ministre à la Condition féminine et aux Droits des femmes, est un membre de la Fusion.

A ce niveau, le secrétaire général de la Fusion reconnaît que Marie Gislaine Monpremier, nommée ministre à la Condition féminine et aux Droits des femmes est effectivement vice-présidente de la Fusion. « Marie Gislaine Monpremier ne représente pas Fusion. C’est sa décision d’intégrer le gouvernement. Elle ne nous a même pas informé de sa nomination », a avancé Rosemond Pradel.

Il a annoncé que la commission nationale éthique et discipline de la Fusion va prendre des sanctions contre Marie Gislaine Monpremier qui, a-t-il dit, a violé les statuts du parti.

Audin Bernadel, nommé ministre de l'Intérieur et des Collectivités territoriales, est un membre de l’organisation politique Tèt ansanm qui fait partie du groupe des huit partis politiques qui n’ont pas pu, officiellement, trouver un accord politique avec le chef de l’Etat.

Jonas Coffy, nommé ministre du Commerce et de l’Industrie, est le principal dirigeant de l’organisation politique Ayisyen pou Ayiti et aussi membre du groupe des huit partis politiques.

Phélito Doran, nommé  ministre des Affaires Sociales et du Travail, est un ancien député de Fanmi Lavalas. Cependant, le porte-parole de l’organisation politique de Jean-Bertrand Aristide a indiqué au Nouvelliste que M. Doran n’est plus membre du parti. Jodson Dirogène a toutefois reconnu que Phélito Doran a été effectivement élu député sous la bannière de Fanmi Lavalas. Il a maintenu la position de son parti qui considère le chef de l’Etat comme un inculpé et ne reconnaît pas la présidence de Jovenel Moïse.  

Pétricks Justin, nommé ministre de l'Environnement est membre de la plateforme politique VERITE que dirigent les frères Gué. Contacté par Le Nouvelliste, Joanas Gué, ancien ministre de l’Agriculture de René Préval, le confirme. « Oui ! C’est nous qui avons proposé Pétricks Justin au gouvernement », a-t-il affirmé au journal.

Par ailleurs, l’ancien sénateur Jean-Hector Anacacis a dénoncé l’hypocrisie de certains dirigeants de partis politiques qui ont des membres au sein du nouveau gouvernement et qui refusent de l’admettre.

Invité par le président de la République à désigner des membres aux ministères de l’Agriculture, de l’Education nationale, la Jeunesse et des Sports, les responsables du RDNP ont fait savoir à Jovenel Moïse que les cadres du parti ne sont pas disponibles pour le moment. Une façon élégante pour refuser l’offre.

Huit ministres censurés reconduits…La composition du nouveau gouvernement

Selon l’arrêté présidentiel nommant les membres du gouvernement, pas moins de huit ministres de Jean-Henry Céant censurés par la Chambre des députés ont été reconduits sur les 16 ministres fraîchement nommés. Il s’agit de : Jean Roudy Aly, ministre de la Justice ; Ronald Décembre, ministre de l'Economie et des Finances ; Edmond Bocchit, ministre des Affaires Etrangères ; Fritz Caillot, ministre des Travaux publics ; Marie Greta Roy Clément, ministre de la Santé publique ;  Pierre Josué Agénor Cadet, ministre de l’Education nationale, et Jean Michel Lapin, ministre de la Culture et de la Communication.

Guy André Junior François, nommé ministre des Haïtiens Vivant à l'Etranger, a été déjà nommé en septembre 2018, sous le gouvernement de Céant, ministre délégué auprès du Premier ministre en charge de la citoyenneté et du patriotisme.

Ensuite font partie du nouveau gouvernement : Audin Fils Bernadel, nommé ministre de l'Intérieur et des Collectivités territoriales ; Marie Gislaine Monpremier, ministre à la Condition féminine ;  Jonas Coffy, ministre du Commerce ; Phélito Doran, ministre des Affaires sociales ; Marjorie Lorvil Léonard, ministre de la Jeunesse et des Sports ; Frantz William Michel, ministre de la Planification ; Pierre Michel Lafontant, ministre de l'Agriculture ; Pétriks Justin, ministre de l'Environnement.

Pour les ministères Tourisme et Défense, pour le moment aucun nom n’a été mentionné pour ces postes.

S’agissant des secrétaireries d’Etat, Lucman Delile est à la Sécurité publique, Gérald Oriol, secrétaire d’Etat à l’intégration des personnes handicapées, Hervé Saintilus, secrétaire d’Etat à l’Alphabétisation. Mais à ce niveau, il n’y a pas encore d’arrêté qui confirme ces nominations. Ces noms ont été confirmés au Nouvelliste par le sénateur Willot Joseph, membre de la commission sénatoriale qui analyse les pièces du Premier ministre nommé et du cabinet.

Il faut souligner qu’après le report de la présentation de l’énoncé de politique générale de Jean Michel Lapin fixée préalablement pour le jeudi 9 mai, aucune autre date n’a été encore retenue pour cet exercice constitutionnel.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".