Une meilleure maîtrise de l’eau pour optimiser le rendement agricole

Publié le 2019-04-04 | Le Nouvelliste

Le pays a beaucoup à faire dans le domaine de la maîtrise de l’eau. Pour la campagne d’hiver 2018, faute de systèmes d’irrigation et de pompage, plusieurs milliers d’hectares de terre réputés fertiles n’ont pas été mis en valeur. Dans certaines zones, les producteurs agricoles misaient sur la pluie et ces derniers ont tout perdu. À Maïssade, notamment au niveau de la première section communale de Savane-Grann, des motopompes d’irrigation ont été distribuées. Dans cette contrée, l’on parle d’un bon rendement. Les producteurs de cette localité, demandent aux autorités gouvernementales de leur venir en aide afin de mettre l’eau de la rivière « Rio Frio », à la disposition des cultivateurs de toute la commune afin de mettre en valeur toutes les parcelles cultivables et augmenter la production et la productivité agricole dans le département du Centre et du pays.  

Partout en Haïti, depuis plus d’un semestre, l’on parle d’une sécheresse sans précédent. Malgré tout et fort heureusement pour les producteurs agricoles, l’eau coule encore dans certaines rivières.  À Savane-Grann, les productions font surtout usage de canaux artisanaux afin de drainer l’eau de la rivière « Rio Frio ». Dans certains endroits, le relief de la zone le permet mais non sans difficulté. Travaillant sans le support des autorités étatiques, pour l’irrigation des parcelles, les producteurs ont été mis à rude épreuve.

Dans cette localité, mis à part ceux qui utilisent les motopompes, tout se fait de manière archaïque. Tout au long de la campagne, les producteurs s’adonnent, de manière artisanale, à la construction de canaux d’irrigation et même des ouvrages en forme de batardeaux pour faciliter l'écoulement l’eau. L’aménagement des prises se fait régulièrement. L’enjeu est de taille. Ces gens dépendent principalement de la culture de la terre. Il n’est pas question pour ces travailleurs de rater l’une des campagnes agricoles. Car une partie importante de leur revenu sera hypothéquée.  

Si l’on en croit les producteurs rencontrés par le journal, l’est est le principal frein de la production agricole. Pourtant, selon ce qu’a déclaré l’ancien directeur général du ministère de l’Agriculture, des Ressources naturelles et du Développement rural, Arnoux Sevrain, le pays reçoit pas moins de 40 milliards de mètres cubes d’eau annuellement. De cette somme, seulement 10% sont collectées à des fins utiles. Ainsi, pendant que le pays peine à mettre en valeur la moitié de ses 150 000 ha de terres irrigables, environ 36 milliards de mètres cubes d’eau vont annuellement remplir les océans.

Les autorités actuelles se disent déterminées à maîtriser l’eau. Des signaux ont été envoyés avec la mise sur pied de la Caravane du changement notamment au niveau du département de l’Artibonite dans les rizières et dans la commune de Terrier-Rouge avec la construction du barrage sur la rivière Marion. Le ministère de l’Agriculture, à travers le quelques mécanismes comme les projets de Renforcement des services publics agricoles (RESEPAG) et des Petits périmètres irrigués, des travaux importants ont été effectués.

Une étude réalisée par le Service national des ressources en eau du ministère de l’Agriculture, des Ressources naturelles et du Développement rural en 1990, a indiqué qu’Haïti disposait de ressources en eau considérables dont la seule partie renouvelable était estimée à 12 milliards de mètres cubes par an. « Moins de 10% de ce potentiel était alors exploité en raison des problèmes techniques et institutionlles.»

En 1998, selon une autre étude commanditée par le ministère de l’Environnement, les besoins de l’irrigation seraient de l’ordre 750 millions à 1,5 milliard de mètres cubes. Au cours de cette année, l’efficience des 180 000 ha irrigables était estimée à moins de 30%.  « En supposant, pour l’avenir, une efficience comprise entre 30 et 70%, la demande en 2050 serait comprise entre 2,3 et 4,3 milliards de mètres cubes », poursuit l’étude.

Jose Flecher
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".