Jean-Charles Moïse visite Le Nouvelliste, donne son point de vue sur la conjoncture sociopolitique

Publié le 2019-03-19 | Le Nouvelliste

L’ex-sénateur du Nord Jean-Charles Moïse, accompagné de plusieurs membres de son parti, a effectué ce mardi une visite au journal Le Nouvelliste au cours de laquelle il s’est entretenu avec le directeur du journal et des membres de la rédaction.

L’ancien candidat à la présidence a témoigné sa gratitude envers le plus ancien quotidien d’Haïti qui, dit-il, lui a accordé la parole alors qu’il vient d’une petite section communale. « C'est le cas pour beaucoup d'autres personnalités du pays » a indiqué le leader de Pitit Dessalines.

La Chambre basse a joué en faveur de l’opposition

En marge de sa visite, le leader politique en a profité pour analyser la situation sociopolitique actuelle marquée par le renvoi du Premier ministre Jean-Henry Céant par la Chambre des députés. Aux yeux de Jean-Charles Moïse, l’opposition dit démocratique a remporté une petite victoire avec la destitution de Jean-Henry Céant à la tête de la Primature.

« Le renvoi de Céant ne perturbe en rien Pitit Dessalines. Au contraire, Jean-Henry Céant avait semé la zizanie au sein du secteur démocratique », a confié l’ancien maire de Milot. Fidèle à lui-même, Jean-Charles Moïse reprend ses refrains de « tabula rasa » afin, selon lui, de mettre fin au système politique actuel.

« Après le départ du pouvoir de Jovenel Moïse, nous allons exiger le renvoi du Parlement et la démission des membres du CEP », a-t-il annoncé. Jean-Charles Moïse a profité de l’occasion pour appeler les autres acteurs de l’opposition à s’unir.

L’opposant farouche au pouvoir Tèt kale a, de ce fait, annoncé une manifestation populaire sur tout le territoire national le 29 mars en vue de renverser le président Jovenel Moïse au pouvoir. Jean-Charles Moïse enjoint les manifestants de mettre un peu de piment lors des prochaines mobilisations de rue.

Du théâtre au Parlement

Jean-Charles Moïse n’y va pas de main morte pour critiquer les manœuvres des élus au Parlement. Il dit voir une guerre ouverte opposant sénateurs et députés qui tend à envenimer la crise.

 « Le notaire Céant s’était arrangé avec un groupe de sénateurs en vue de l’interpeller en premier.  Il a dépensé beaucoup d’argent pour monter ce scénario qui a connu une issue malheureuse », a fait savoir l’ex-parlementaire. Pour lui, ce qui vient de se passer au Parlement n’est profitable qu'aux députés et sénateurs.

Comme un prophète, Jean-Charles Moïse dit avoir prévenu le notaire Céant qu’il allait échouer en acceptant le poste parce que, confie-t-il, le tandem Moïse/Céant paraissait difficile.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".