« Haïti n’est pas sorti de la carte touristique mondiale », soutiennent le PM Céant et la ministre Stephenson

Publié le 2019-03-11 | Le Nouvelliste

Economie -

Le Premier ministre Jean-Henry Céant a poursuivi, lundi, sa tournée dans les institutions publiques. Après la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (CSCCA), les ministères de l’Économie et des Finances ; du Commerce et de l'Industrie, de l’Agriculture, des Ressources naturelles, du Développement rural (MEF, MCI et MARNDR), le chef du gouvernement a visité le ministère du Tourisme et des Industries créatives aux fins de galvaniser le dit ministère via sa titulaire Marie Christine Stephenson ainsi que son staff concernant les différentes mesures d’austérité adoptées. En dépit du fait qu’Haïti se retrouve sur la liste noire du tourisme mondial et des tours opérateurs internationaux, Jean-Henry Céant, optimiste, affirme que le pays se retrouve toujours sur la carte touristique mondiale. « Nous y sommes encore ! », a-t-il déclaré, supporté par la   ministre du Tourisme.

Marie Christine Stephenson a, en effet, affirmé qu’elle va s’envoler pour le salon ITB  Berlin 2019, en Allemagne, sitôt la rencontre terminée. Et le Premier ministre d’ajouter : « Une délégation haïtienne aura également à se rendre au Maroc toujours pour une représentation ». À en croire ces autorités, le fait qu’Haïti participe à des évènements internationaux, prouve que le pays n’est pas exclu de la carte touristique mondiale. On se rappelle que les plateformes en ligne ont récemment enlevé Haïti de leurs réseaux, tant au niveau des réservations d’avion qu’au niveau des réservations d’hôtel. Et que de plus, le Département d’État américain a fixé à 4 le niveau d’alerte concernant les voyages en Haïti. "Avec cette participation nous confirmons notre presence sur la carte touristique mondiale", s'est écriée la ministre.

Plus d 'un  se demande,ainsi,  ce que signifie réellement être sur la carte du touristique mondiale.Quand les touristes peuvent visiter le pays ou quand les dirigeants se rendent à l extérieur pour faire valoir la région?

Après les émeutes des 6 et 7 juillet 2018, le secteur du tourisme qui peinait encore à se relever a été frappé d’un véritable coup dur. Des années d’efforts et de travail, qui avait permis notamment à Haïti de revenir sur la carte touristique internationale et d'être enlevée de la liste noire des tour-opérateurs internationaux, ont été anéantis en quelques heures.  La ministre du Tourisme avait alors évoqué, lors de cet entretien accordé au journal le Nouvelliste, un sondage confirmant des chiffres dramatiques pour le secteur, à savoir des taux d’occupation dans les hôtels allant de 2 à 4%.

Marie Christine Stephenson avait trouvé la décision du gouvernement américain exagérée dans la mesure où « il n’y a pas eu d’attaque contre les touristes, la police a pu contenir les émeutiers et l’aéroport n’a pas été attaqué ». Elle avait également annoncé qu’un « travail en profondeur sera effectué avec les ambassades, les compagnies aériennes pour tenter de faire descendre le niveau d’alerte à 3 et ensuite à 2. »

Pour ce qui ce qui est des violences et attaques survenues dans le secteur touristique, le Premier ministre Céant en a profité pour les dénoncer. Il a aussi appelé les politiciens du pays ainsi que les membres de la population à laisser le tourisme en dehors de leurs revendications. Jean-Henry Céant a fait remarquer que sans le tourisme un pays ne peut pas se développer. Le touriste apporte une certaine rentrée de devises dans le pays et si ce dernier ne garantit pas une sécurité, le touriste ira voir ailleurs   qu’il n’y aura pas de rentrée. Et sans sécurité les touristes ne viendront pas. Si les touristes ne visitent pas le pays « Il n’y a pas de tourisme sans sécurité et sans cette dernière on n’est pas en sécurité non plus », a précisé le PM.

Le tourisme et l’agriculture demeurent, à ce jour, les deux gros piliers qui peuvent assurer au pays de plus grandes rentrées économiques, a fait valoir le PM. Notons que le ministère du Tourisme bénéficie d’une faible enveloppe budgétaire.

Martine Isaac
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".