Lutte contre la contrebande : un accord de coopération entre l’AGD et la douane dominicaine

Publié le 2019-02-20 | lenouvelliste.com

En vue de venir à bout de la contrebande dans le pays, le ministre de l’Économie et des Finances Ronald Décembre a révélé, au cours d’une rencontre tenue mardi 19 février, à la résidence officielle du Premier ministre, que l’Administration générale des douanes (AGD) et la douane dominicaine ont signé un accord de coopération portant sur des échanges d’informations. Grâce à cet accord, la douane haïtienne obtiendra des informations de la douane dominicaine à la fois sur l’exportateur et sur les produits provenant de la république voisine.

« Qu’il s’agisse d’un produit ou d'un article qui traverse la frontière par contrebande ou suivant les procédures légales, la douane haïtienne est en mesure de détecter sa présence dans le pays puisqu’elle peut envoyer des brigades de contrôle a posteriori pour des vérifications sur place dans les entreprises », a indiqué Ronald Décembre, titulaire du ministère de l’Économie et des Finances (MEF), soulignant que l’AGD effectue actuellement un contrôle de cette nature dans une entreprise haïtienne où elle a découvert des produits étalés pour lesquels l’importateur n’est pas en mesure de présenter les bordereaux de douane.    

D’après le ministre de l’Économie et des Finances, cet accord permettra de résoudre le problème de la contrebande à 70% dans le pays. Il suffit d’avoir des agents de brigade pour contrôler la frontière et dans certains points stratégiques pour en finir avec la contrebande, croit le grand argentier. M. Décembre a fait savoir que des instructions ont été données aux responsables de l’AGD à cet effet. Il y a eu aussi des réunions avec ces derniers, selon le titulaire du MEF.

Le ministre Ronald Décembre inscrit les efforts du gouvernement de combattre la contrebande dans une perspective de développement du secteur agricole. « Sans résolution du problème de la contrebande, il sera quasiment impossible de développer le secteur agricole en Haïti même si le gouvernement, à travers les ministères de l’Agriculture, de l’Economie et du Commerce, conjugue ses efforts et garantit le crédit », a-t -il soutenu. Le grand argentier de la République a souligné que les autres pays subventionnent toujours leur secteur agricole. « Si nous ne prenons pas la décision de subventionner le secteur agricole, nous ne pouvons pas être compétitifs », a affirmé Ronald Décembre, ministre de l’Économie et des Finances.    

Au cours d’un atelier organisé, il y a près d’un an, par l’Association des industries d’Haïti (ADIH) et la Chambre de commerce et d’industrie d’Haïti (CCIH), sur le thème « Mettre fin à la contrebande : instruments et perspectives », l’ancien ministre de l’Économie et des Finances Daniel Dorsainvil avait fait une présentation sur les effets du commerce illicite à la frontière avec la République dominicaine. « Les activités de contrebande à la frontière représentent entre 600 millions et un milliard de dollars américains », avait révélé l’ancien ministre dans sa présentation.  



Réagir à cet article