4e édition de La Nuit des idées en Haïti

La Nuit des idées «Face au présent » en Haïti

Initiée en 2016 lors d’une soirée exceptionnelle à Paris et organisée dans différents pays le 31 janvier, la Nuit des idées a rassemblé à l’Institut Français en Haïti cette année un public mixte autour du thème «Face au présent ». Le sociologue Roody Edmé, l’écrivaine Evelyne Trouillot, la spécialiste en genre et développement Pascale Solages et l’architecte urbaniste Addly Célestin sont à tour de rôle intervenus dans leur champ d’études tout en renouvelant la tradition du débat intellectuel dans une configuration collective, contemporaine, vivante et ouverte.

Publié le 2019-02-04 | Le Nouvelliste

Culture -

Dans une société marquée par de fortes inégalités, ce thème « Face au présent » s’articule autour de trois étapes d’un axe chronologique : hier, aujourd’hui et demain, qui reflète le souci de venir avec des connaissances sur le passé et de faire l’état des lieux du présent. Toutefois, si les intervenants ont retracé le passé, comparé le présent par rapport au passé, il s’agissait également de questionner les formes que peut prendre demain et d’ouvrir les perspectives sur le devenir des phénomènes considérés.  Par exemple, la réalité contemporaine de la ville et des espaces du vivre ensemble interroge l’apparition des phénomènes sociaux permettant de saisir les raisons qui poussent les individus à se scinder dans les lieux individuels ou d’appartenance au même groupe social que les siens. Ici, on retrouve la possibilité que Roland Barthes entrevoit dans sa sémiologie urbaine : la ville comme espace sémiologique de production et d’interprétation de sens s’intéresse beaucoup à la langue, à la culture et à la façon de comprendre la vie. En quelque sorte, c’est ce que nous propose le schéma de ce thème dans un cadre actuel.

D’autant plus que la pertinence des interrogations que soulève la question de genre en Haïti a été abordée avec perspicacité. À l’heure où les débats tournent autour des femmes et des mouvements sociaux qui touchent les minorités sexuelles,  la représentation sociale et politique de ces groupes de personnes marginalisées soit par rapport à leur sexe ou par rapport à leur orientation sexuelle demeure encore aujourd’hui un véritable enjeu. Même si les conjonctures actuelles prennent en compte la qualité de ces réfexions discursives. De ce point de vue, le sociolgue Roody Edmé a souligné dans son intervention que « l'Haïtien est dans une imédiateté, mais c’est un être complexe. Il y a une forme de résistance, d’ouverture qui est encore là. Mais dans le présent haïtien, la perception des minorités sexuelles est un réel défi. Celles-ci sont exclues et sont victimes de discrimination dans les espaces du vivre-ensemmble ».

Dans cette société en mouvement constant, on ne pense pas réellement  à l’humain  et à ses passions. L’écrivaine Evelyne Trouillot trouve que l’on doit « adapter les concepts pour aller vers l’autre dans sa réalité ». Car, selon elle, « pour pouvoir exister dans le vivre-ensemble, il faut pouvoir exister telle que tu es ». Alors survient la problématique sur les gens qui n’existent pas ou qu’on a rendu absents dans ce vivre-ensemble. Peut-on affirmer que les femmes, les minorités sexuelles – la communauté LGBT - existent dans le vivre-ensemble en Haïti ? « Il faut que les femmes puissent s’approprier et s’identifier à ces espaces, a affirmé la spécialiste en genre Pascale Solages. Par exemple, dans les quartiers et les rues de Port-au-Prince, a-t-elle renchéri,  il y a très peu de noms de femmes même à ce niveau. » Les femmes sont exclues ou sont rendues invisibles dans la sphère publique.

Aussi chacun des conférenciers avaient tenté d’approcher et de contextualiser dans leur domaine d’intervention l’absence du combat écologique, l’absence de la lutte contre le réchauffement climatique et  le développement durable  dont on ne parle même pas dans les débats politiques actuels. Celui-ci encourage pourtant la recheche dans de nombreux secteurs d’activité (agriculture, énergie, habitation…) La spécialiste en genre et développement, Pascale Solages, a affirmé sur cette même lancée qu’elle se rend compte comment « les concepts sont justes utilisés mais on ne questionne pas la réalité  des gens et la dynamique sociale dans laquelle on évolue ». Aborder le rapport des individus avec leur environnement durant cette soirée et les mutations sociales incessantes traduit le désir d’apporter un regard critique et lucide sur l’actualité.

Coordonnée par le directeur de l’IFH, Jean Mathiot, et animée par le journaliste Dangelo Néard, la Nuit des idées « Face au présent », en Haïti, fait appel à l’actualité  architecturale, environnementale et à la question de genre. Ayant permis et  facilité l’interaction avec le public, cette activité était un moment de convivialité pour confronter les idées sur le monde, notamment sur l’Haïti de demain.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".