Élevage

14 000 cabris pour reconstituer le cheptel caprin du Sud et de la Grand’Anse

Dans le but de reconstituer le cheptel caprin dans les départements de la Grand’Anse et du Sud, le gouvernement haïtien y a distribué 14 000 cabris. Ce projet fait partie du plan de réponse d’après-Matthew, l’ouragan qui a complètement décimé ces animaux dans ces régions. Les premières distributions ont eu lieu la semaine dernière dans la commune de Roche-à-Bateau, notamment dans la localité de Rosier.

Publié le 2019-01-29 | Le Nouvelliste

C’est une foule en liesse qui a reçu les premiers cabris dans le cadre d’un projet du ministère de l’Agriculture à travers le projet de Renforcement des services publics agricoles (RESEPAG) et exécuté par Heifer International. Au cours des deux premières séances de distribution tenues dans la commune de Roche-à-Bateau, 60 familles ont reçu chacune 4 cabris, dont 3 chèvres. La distribution doit se poursuivre dans 14 autres communes dans la Grand’Anse et dans les autres communes côtières du département du Sud.

Selon le coordonnateur du RESEPAG, Jean Mary Robert Chéry, ce projet entend toucher environ 3 500 éleveurs de cabris dans les quinze communes ciblées. L’objectif, explique-t-il, est de reconstituer le cheptel caprin dans ces régions afin de diversifier les sources de revenus des habitants. Ce projet est conçu de telle sorte que les habitants de ces contrées puissent recommencer à pratiquer l’élevage. Ce qui n’est pas possible avec 14 000 cabris. Pour y arriver, il est prévu, après les premières portées, selon le directeur de Heifer International, Hervil Chérubin, que les bénéficiaires passent le cadeau, soit quatre cabris à d’autres familles nécessiteuses.

Des dispositions ont été prises afin de mener à bien un tel projet. Après le choix des communes et des localités, des séances de formation ont été tenues au profit des bénéficiaires de cabris. Ainsi, c’est toute une autre forme d’élevage qui a été promue. Des parcs ont été aménagés et des mangeoires construites pour accueillir les cabris. Les parcs sont également munis de calebasses destinées à les nourrir, sans oublier des agents vétérinaires qui sont à la disposition des éleveurs. 

Pour le directeur de la production agricole, Jean Martineau Bens, ce projet vise à relancer l’élevage dans cette partie du pays. Cette activité, fait-il savoir, revêt une grande importance pour le ministère de l’Agriculture. Selon M. Bens, le projet ne concerne pas que la distribution de cabris. Il est question de distribuer également des volailles et des ruches modernes pour la production du miel dans de meilleures conditions.

L’un des vœux les plus chers du ministère de l’Agriculture, selon les dires du directeur de la production animale, est de promouvoir un élevage rentable. Cette pratique est adaptée partout dans le pays. En mettant l’emphase là-dessus, on prend du même coup la décision d’améliorer les conditions de vie des couches les plus reculées du pays. Ce qui explique que reconstituer le cheptel caprin dans la partie sud n’est qu’une partie du travail à effectuer par sa direction.

La mission est de remembrer la production animale dans tous les recoins du pays. « La mise en place des races résistantes, la production de protéines pour les animaux, la santé animale… » sont autant de facteurs sur lesquels le directeur projette de se pencher.

Pour le moment, il promet de tout mettre en œuvre pour la réussite de ce projet. Tout comme les représentants de la Banque mondiale, M. Bens se dit satisfait des premières activités entreprises dans le cadre de ce projet. La direction de la production animale, rassure-t-il, ne compte rien ménager afin de venir en aide à l’opérateur d’exécution. Des visites régulières seront programmées et des séances de travail se tiendront régulièrement entre les différentes parties prenantes.

Jose Flecher
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".