Joss Stone clôture en beauté le PapJazz

PUBLIÉ 2019-01-28
La 13e édition du festival de Port-au-Prince a été clôturé en beauté dans les jardins de l’hôtel Karibe. Shelsey Green, Joss Stone et Danm'co ont enchanté le public qui s’est massivement déplacé pour la soirée. Entre la musique de Follow Jah chargé de gérer les interludes, la musique des stars de la soirée et de nombreux discours, le Pap Jazz n’aurait pas pu se terminer sur plus belles notes. Le ministère de la Culture et de la Communication en a profité pour remettre une plaque d’honneur à la Fondation Haïti Jazz pour son dévouement à la réussite et la pérennisation du festival ainsi qu’à la contribution qu’elle a apportée au rayonnement du jazz en Haïti.


C’est une Shelsey Green en pleine forme qui a ouvert la série des prestations de la soirée. Aux commandes avec son violon, Shelsey et les musiciens de The Green Project ont tout de suite insufflé un rythme festif à cette dernière soirée de la 13e édition du Pap Jazz. Également chanteuse, la violoniste a offert de superbes morceaux à une assistance avide de bon son et de bonne musique. Celle-ci ne s’est pas fait prier pour encourager le band à donner son meilleur.

Vint ensuite le tour de Joss Stone. Signalons ici que c’est la jeune femme qui a pris l’initiative de venir participer au festival. Généreuse et proche du public, Joss Stone a offert une superbe prestation. Celle-ci s’est démarquée des autres par l'habileté avec laquelle la chanteuse a géré le public. Se déplaçant avec agilité sur scène, elle n’a pas hésité à quitter le podium pour se fondre dans la foule, incitant les participants à chanter avec elle. Çà et là dans l’assistance on pouvait entendre des gens crier : « You are amazing! », « Elle est géniale ! » Visiblement ravie de jouer devant un public haïtien, Joss Stone a agrémenté sa performance d'anecdotes amusantes comme envoyer des tournesols aux spectateurs. Ceux qui étaient présents peuvent témoigner d’un moment de pur bonheur et de délectation musicale.

Avant que ne prennent place les musiciens du groupe Dam'nco chargés de clôturer la soirée, la ministre du Tourisme, Marie-Christine Stephenson, et trois membres de la Fondation Haïti Jazz ont investi la scène afin de publiquement faire éloge de tous les partenaires, collaborateurs et bénévoles qui ont permis la réussite de la 13e édition du Pap Jazz. Joël Widmaier, percussionniste et l’un des organisateurs, a spécifié que le chiffre 13 leur a porté de la chance à Pap Jazz ! Quant à la ministre, elle a dans l’ensemble salué la pérennité de ce festival dans un pays où les initiatives ne font généralement pas long feu. Le public était certainement là pour la musique, mais très bon enfant, il a patiemment attendu que Dam’nco viennent performer.

C’est également dans cet intervalle que le ministère de la Culture et de la Communication a offert une plaque d’honneur à la Fondation Haïti Jazz. Cette remise fut introduite par Pradel Henriquez et Stéphanie Saint-Louis.

Tout comme Joss Stone, le groupe Dam'nco a passé la durée de sa performance à communiquer avec le public, incitant à chanter et s’amuser avec eux. Ils ont mis une ambiance du tonnerre. On avait tout simplement envie que le temps s'arrête afin que la musique de ces messieurs puissent résonner encore et encore.



Réagir à cet article