Clôture de la 13e édition du Festival international de jazz de Port-au-Prince

Publié le 2019-01-28 | Le Nouvelliste

Chelsey Green, Joss Stone et DAM’ NCO ont clôturé, le samedi 26 janvier, le Festival international de jazz de Port-au-Prince. Un public avide de musique a fait le déplacement. La scène Heineken du Karibe de Juvénat a eu l’honneur, encore une fois, d’accueillir les grosses pointures du jazz.

Le violon de Chelsey Green éclate aux quatre coins de l’espace. Il vous enveloppe. Tandis que cette violoniste danse, chante, bouge constamment sur scène, The Green project, un groupe de musiciens hors pair, fait corps avec elle.

Le public est sous le charme de cette instrumentiste née dans la musique. À cinq ans, elle frottait déjà, sous l’œil de ses parents – de  vrais adeptes du jazz et du funk – l’instrument à cordes avec un archet. Ce qui sort du violon de Chelsey est une fusion de rythmes qui a embrasé la planète : R&B, pop, soul, funk et jazz. Du premier au dernier morceau de ce professeur de Berklee College of Music des États-Unis, l’esprit de fête a accompagné les jazzophiles.

Après la brillante prestation de Chelsey, on était encore à se demander, inquiet, qui d’autres pourrait produire autant d’énergie sur la scène ?

Stone, cette auteure-compositeur-interprète du Royaume-Uni

Une autre femme : Joss Stone est venue avec une petite voix douce de clair ruisseau et nous a fait planer. Cette voix venue du Royaume-Uni a enchanté l’assistance.  Cette Blanche chante des musiques de l’âme avec tout le soul que l’on reconnaît à la musique noire américaine.

Le contenu lyrique des paroles de Stone accompagnées d’une guitare sèche swingue sympathiquement avec le blues et les ballades. On a l’impression de filer en fin d’après-midi d’été sur une route sans fin à travers cette voix fine et légère en stéréo.

Le mélomane ne pouvait que bénir la Fondation Haïti Jazz qui a fait venir cette auteure-compositeur-interprète du Royaume-Uni qui a déjà vendu plus de onze millions d’albums à travers le monde. À son actif, des succès comme : The Soul Sessions (2003), Mind, Body & Soul (2004), Introducing Joss Stone (2007), Colour Me Free (2009), LP1(2011), The Soul Sessions 2 (2012) et Water for Your soul (2015).

Stone, qui s’est déjà frottée avec Mick Jagger dans le nouveau groupe de celui-ci, SuperHeavy, a déjà chanté avec Carlos Santana, Johnny Hallyday, Ricky Martin, Jessica Simpson et Angelique Kidjo. Cette dernière, ambassadrice itinérante de l’Unicef, avait fait appel à la générosité des donateurs du Fonds des Nations unies pour l’enfance, à la suite du tremblement de terre du 12 janvier 2010.

Après les prestations de Chelsey Green et Joss Stone, le ministère de la Culture et de la Communication a profité de ce moment favorable pour remettre une plaque d’honneur à la Fondation Haïti Jazz.  « Honneur et mérite à la Fondation Haïti Jazz pour sa grande rigueur professionnelle et sa précieuse contribution à l’évolution du jazz en Haïti », lisait Stéphanie Saint-Louis accompagnée de Pradel Henriquez, chef de cabinet du ministre Michel Lapin, qui a loué les organisateurs de PAPJAZZ. « Ce festival a un standard international. Je sors rempli de cet événement », a-t-il fièrement reconnu, saluant au passage les pays qui ont fait confiance à Haïti. 16 pays ont pris part à cette fête de la musique. Milena et Joël Widmaier, tout en échangeant un baiser, ont reçu cette distinction du ministère de la Culture qui renouvelle son estime à la Fondation HaïtiJazz.

La cerise sur le gâteau avait un nom ce soir : DAM’ NCO.  Un rythme endiablé. Un univers électroacoustique qui mélange divers styles : funk, métal, valse, mazurka, hip hop et rythmes africains. Le groupe créé par le batteur/chanteur français Damien Schmitt avec ses complices a tenu bien au chaud le public du Karibe.

Ah ! les bonnes choses durent peu. Il faudra attendre 2020 pour vivre une ambiance pareille à Port-au-Prince. Quelle 13e édition ! Waw !

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".