Les indicateurs de 2019 sont déjà dans le sillage de ceux de 2018

Publié le 2019-01-14 | Le Nouvelliste

Haïti a voté contre le Venezuela. Nous avons commémoré les neuf ans du 12 janvier. Le carnaval est en branle. La rentrée parlementaire a eu lieu. La gourde continue de perdre de la valeur face au dollar américain. L’année 2019 a bel et bien commencé.

En votant en faveur de la résolution contestant la légitimité de l’élection du président Nicolas Maduro, l’administration Moïse-Céant a changé de camp. Haïti est sur l’autoroute américaine. Finie la lune de miel au parfum de PetroCaribe!

 

Pris entre les pressions américaines et ses faiblesses, après les manifestations et les grèves du deuxième semestre de 2018, le président Jovenel Moïse a, comme il a pu, « naje pou l sòti », selon la formule que l’on prête à tort au président René Préval.

 

Jovenel Moïse a pris un virage comme d’autres présidents haïtiens avant lui. « Lè w prezidan w a konprann », disait si bien Michel Martelly, président qui avait été obligé de permettre l’arrestation sur le sol haïtien de parents du couple Maduro.

« Haïti a des amis et des amis puissants », a expliqué au Nouvelliste un diplomate haïtien de longue date. « Il y a des pays que nous aimons bien et d’autres que nous craignons », selon lui. Le Venezuela et les USA ne sont pas dans la même catégorie, d’autant que les fleurs de PetroCaribe se sont fanées et qu’il ne reste que les épines d’une poursuite dont on ignore les possibles répercussions.

Le 12 janvier s’efface de notre mémoire. Les cérémonies se font de plus en plus discrètes. Il n’y a plus d’inauguration. L’oubli volontaire et l’impréparation chronique recouvrent de leur voile la plus grande catastrophe que ce pays n'ait jamais connue. La prochaine fois, car il y aura des prochaines fois, comme en 2010, nous serons armés de notre inépuisable incrédulité.

Les bambocheurs ont appris à attendre le 12 janvier avant de prendre les rues pour les exercices précarnavalesques. Cette année encore, la mairie de Port-au-prince veillant au grain, ce fut le cas. Ce n'est plus l'après 6 janvier – l'Epiphanie/les Rois – qui est la frontière mais bien la césure du séisme meurtrier. Cette année, le mardi gras est en mars, les bambocheurs seront servis à souhaits. Chaque ville annonce son carnaval, entre celui de Port-au-Prince et celui des Gonaïves. La fête sera belle, promet chaque mairie.

Elle était très attendue. Elle a eu lieu. Si on a craint le pire, on doit constater que les trouble-fêtes des deux camps ont pu s’entendre pour laisser la place au passage obligé du devoir constitutionnel. L’Assemblée nationale s’est tenue en bonne et due forme et même la contestation n’a fait que réveiller deux chambres aux maigres bilans. Chacun a fait sa part et on repart avec l’espoir que cette année électorale verra députés et sénateurs plus en harmonie avec leurs responsabilités de contrôle, de vote, et de présence aux séances. Chaque année, ne rêve-t-on pas de législature meilleure ?

Si pour nos élus on peut douter qu’ils feront mieux en 2019, la gourde, si elle suit la tendance des quinze premiers jours de l’année, va poursuivre sa course vers les abîmes. Non pas que la dépréciation soit un phénomène catastrophique, mais quand elle n’est ni souhaitée ni provoquée, cela relève de la mauvaise conduite de l’économie par ceux qui pourraient se servir de la dévaluation pour booster la compétitivité ou aider les exportations. Dans le cas qui nous concerne, il n’en est rien et cela est bien dommage.

2019 est lancée. Les indicateurs sont encore dans le sillage de 2018. Souhaitons que les conducteurs soient au courant.

 

 

 

Frantz Duval
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".