COOPERATION UE-HAITI

Une feuille de route pour un engagement envers la société civile en Haïti

L’Union européenne et ses États membres, dans le but de soutenir les actions de la société civile en Haiti, ont procédé mardi, à l'hôtel Karibe, à la présentation de la nouvelle «feuille de route pour la période 2018-2021». Cette initiative, selon les organisateurs, définit leur engagement envers les organisations de la société civile qui «jouent un rôle majeur de substitution dans la délivrance de services pour pallier les carences de l’État en pourvoyant les services publics».

Publié le 2018-12-18 | Le Nouvelliste

Devant un parterre de représentants d’institutions nationales et internationales, d’organisations de la société civile haïtienne et internationale, d’ambassadeurs des pays membres de l’Union européenne, dont Jesús Lavalle, chargé d’affaires de l’ambassade d’Espagne en Haïti, s’est déroulée la cérémonie de présentation de la Feuille de route 2018-2021. Cet engagement, mis en œuvre conjointement par l’Union européenne, ses États membres et ses partenaires, fixe les priorités de l’appui aux organisations de la société civile en Haïti.

Au moins 20 millions d'euros serviront à la mise en œuvre de cette feuille de route, ont fait savoir les réalisateurs. Ces derniers, constatant les nombreux défis qui, selon eux, fragilisent et limitent la société civile dans sa capacité à porter efficacement les revendications citoyennes et à jouer son rôle de contre-pouvoir, disent multiplier leurs efforts et leurs moyens afin de parvenir à une société civile «plus dynamique, autonome et participative en Haïti».

Promouvoir un environnement propice aux organisations de la société civile, en harmonisant et en révisant le cadre légal et institutionnel de leur fonctionnement, renforcer leur participation effective dans la mise en œuvre et le suivi des politiques publiques au niveau sectoriel, local et national, renforcer leurs capacités organisationnelles et institutionnelles sont entre autres priorités énumérées par les différents signataires.

« Cette feuille de route est considérée comme un instrument pour assurer la synergie et la cohésion entre les États membres de l’Union européenne», a déclaré d’entrée de jeu Vincent Degert, l’ambassadeur de l’Union européenne (UE). Voulant donner un rôle plus important à la société civile haïtienne, il a précisé que cette dernière est à la fois un observatoire de l’action publique, un incitateur de conscience et un véritable baromètre de la démocratie. Pour lui, la société civile a acquis un rôle prépondérant qui n’est plus à démontrer : orienter le choix des politiques publiques, stimuler la critique citoyenne entre les États et les gouvernants, fabriquer une croissance économique et sociale.

Exiger la reddition des comptes sur la gestion des fonds publics, analyser le budget national ou les projets de loi du Parlement et son fonctionnement, ajoute Vincent Degert, sont autant d’indices indéniables d’une société civile haïtienne en pleine mutation et en plein développement. Il avoue par ailleurs que la priorité de l’UE est d’appuyer le dialogue institutionnel entre les organisations de la société civile et les principaux ministères concernés par cette question, notamment celui de la Planification et de la Coopération externe (MPCE), de l’Intérieur et des Collectivités territoriales (MICT), des Affaires sociales et du Travail (MAST), en vue de faciliter la révision du cadre juridique régissant la société civile en Haïti.

Dans la même veine, Laurent Bonneau, chef du service de coopération de l’ambassade de France, a plaidé pour une feuille de route à la fois vivante, adaptable et adaptée. «Appuyer la société civile, c’est appuyer à la fois l’université, la réforme de l’État, les collectivités locales. C’est également une affaire de charisme, d’empathie, de volonté de travailler et de réussir», a-t-il formulé, soulignant que c’est le meilleur moyen de mobiliser la jeunesse et les acteurs du changement.

De son côté, l’ambassadeur d’Allemagne en Haïti, Manfred Auster, a estimé que la société civile joue un rôle prépondérant dans la démocratie. Plaidant pour un rapport très étroit entre les organisations de la société civile, les acteurs politiques et ministériels, il croit qu’un dialogue entre ces acteurs jouera un rôle croissant dans la construction démocratique du pays et contribuera au développement durable.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".