PetroCaribe : l’État entend porter plainte contre les firmes qui n’ont pas exécuté des contrats

Publié le 2018-12-07 | lenouvelliste.com

Le dossier PetroCaribe fait de nouvelles vagues. Cette fois, c’est l’État qui compte porter plainte contre les firmes qui n’ont pas exécuté des contrats. Le secrétaire d’État à la Communication, Eddy Jackson Alexis, ne voulait pas étaler au grand jour les noms de ces firmes qui sont dans la ligne de mire de l’État, malgré l’insistance des journalistes.

Eddy Jackson Alexis souligne que des techniciens faisant partie du « task force » font des avancées considérables. « Le dossier avance. Les techniciens ont déjà évalué plusieurs projets et ont procédé à des visites sur le terrain pour vérifier l’état d’avancement de ces travaux. Ils ont rencontré des représentants des firmes qui exécutent des contrats dans le cadre du fonds PetroCaribe », a confié Eddy Jackson Alexis, affirmant que d’ici la semaine prochaine, un document officiel sera publié avec les contrats exécutés par ces firmes avant que l’État ne fasse le dépôt d’une plainte contre ces dernières.

«Les techniciens du task force ont communiqué toute une série de documents importants à des avocats de la DGI qui feront le suivi », poursuit le secrétaire d'État à la Communication. Eddy Jackson Alexis assure que les actions entreprises par les techniciens du task force ne vont pas nuire aux autres enquêtes en cours. « Les pouvoirs sont interdépendants. Ces actions ne vont anticiper ni sur le rapport de la Cour des comptes ni sur les plaintes déjà déposées », promet le secrétaire d’État à la Communication, soulignant que les actions convergent vers un but ultime : « la lumière sur le dossier PetroCaribe.»

Le processus du dialogue avance

À l’issue de la conférence de presse donnée autour du processus de dialogue enclenché par le Premier ministre et l’avancement du dossier PetroCaribe, Eddy Jackson Alexis a indiqué que le Premier ministre Jean-Henry Céant s’est déjà entretenu avec divers secteurs de la vie nationale sur la crise politique née depuis quelque temps par les revendications populaires sur le dossier PetroCaribe.

« Le PM poursuit le dialogue avec tous les secteurs et a déjà rencontré presque tous les acteurs politiques importants et d’autres personnages qui ne sont pas du milieu politique. Un document a été élaboré sur la méthodologie du dialogue et le mécanisme des discussions », a expliqué M. Alexis, estimant que la situation de polarisation des deux camps n’empêche pas le chef du gouvernement d’avancer avec les discussions.

« Le notaire Céant a frappé à toutes les portes, a continué Eddy Jackson Alexis. Malgré les positions radicales, cela ne dérange aucunement le processus de dialogue. Il a rencontré ou est entré en contact même avec ceux-là qui ont des positions radicales. »

Selon Eddy Jackson Alexis, la Primature et la présidence ont travaillé sur une proposition de pacte de gouvernabilité qui a pris en compte plusieurs aspects, dont le dossier PetroCaribe, des programmes sociaux, des questions politiques qui seront soumis à l'appréciation des acteurs politiques engagés dans le processus du dialogue.



Réagir à cet article