Une grande soif de justice

Publié le 2018-11-29 | Le Nouvelliste

Editorial -

La crise permanente haïtienne est dans une phase aiguë. Les événements de ces dernières semaines le confirment. L’assassinat de quatre agents douaniers dans le commissariat de Malpasse par des membres de la population réduit à néant ce qui restait de l’autorité de l’État. Le pire, presque une semaine après, les auteurs et coauteurs de ce crime abominable vaquent librement à leurs activités. Les autorités haïtiennes déplorent et pleurent la mort des agents douaniers comme de simples citoyens. Le président de la République, Jovenel Moïse, avait lui-même déploré l’acte dans un tweet.

Ce n’est pas seulement à Malpasse que l’autorité de l’État est remise en question. À Beaumont, dans le département de la Grand’Anse, cette semaine, des membres de la population en colère, à la suite du meurtre d’un chauffeur de taxi-moto commis par un policier, ont failli réduire en cendres le commissariat de la commune. Cette fois-ci, un contingent de l’Unité départementale de maintien d’ordre est arrivé sur les lieux à temps. Les policiers venus en renfort ont sauvé ce qui pouvait l’être. Au cours de cette même semaine, un inspecteur de police a été tué en plein jour à Martissant alors qu’il se rendait à son travail.

Et dire que, la semaine écoulée, deux agents de police ont été brûlés vifs !

Combien des auteurs de ces crimes odieux répondent déjà aux questions de la justice ? En attendant d’avoir la réponse à cette question, on doit admettre que ces crimes sont la conséquence de l’impunité qui s’érige en système dans le pays. Aujourd’hui encore, le pays peine à se doter d’un système judiciaire fort et impartial. Faute de confiance dans notre justice, chacun essaie de se faire justice. L’institution policière reste l’une des principales victimes de cette forme de justice qui met en péril tous les efforts pour transformer Haïti en un État de droit. Depuis la création de la PNH, on ne compte plus le nombre de policiers tués dans l’exercice de leurs fonctions. Plusieurs commissariats sont déjà réduits en cendres par des membres de la population. Ces événements malheureux se reproduisent parce que leurs auteurs sont assurés que rien ne va les arriver. D’autres peuvent aussi avancer l’hypothèse que la population préfère se faire justice au lieu de se remettre à un système judiciaire souvent injuste envers les plus faibles.

Les tragiques événements de ces derniers jours doivent interpeller les autorités haïtiennes sur la nécessité de prendre les mesures qui s’imposent en vue de rétablir l’autorité de l’État. Cela doit nécessairement passer par une justice forte et impartiale. Il faut aussi des efforts continus pour professionnaliser l’institution policière, le bras armé de la justice, qui a la mission de protéger les vies et les biens. Une mission difficile quand la police ne peut pas se protéger elle-même.

Si le pays veut attirer des investisseurs ou encore redresser son économie, il doit se donner une justice capable de punir ceux qui enfreignent la loi quels que soient leur appartenance politique et leur rang social. La réforme de la justice que l'on claironne depuis des années doit enfin atterrir. C’est à ce prix que les citoyens (re) prendront confiance dans le système judiciaire. Nous sortirons ainsi de la logique de la raison du plus fort pour entrer dans un État de droit.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".