Jovenel Moïse cherche issues de secours

Publié le 2018-10-22 | Le Nouvelliste

Lundi 22 octobre 2018, la soirée s’achève. Le dollar est à 73 gourdes 35 et des manifestants défilent au bas de Delmas pour réclamer que toute la lumière soit faite sur la gestion du fonds PetroCaribe. Au Moyen-Orient, les soubresauts de l’affaire Khashoggi en Arabie saoudite et les sanctions contre l’Iran risquent de peser sur le prix du baril de pétrole. Chute de la gourde et hausse du pétrole feront empirer la situation économique d’Haïti. Tout cela survient alors que le président Jovenel Moïse cherche des issues de secours pour sortir des multiples crises qui l’assiègent.

En renvoyant l’essentiel de son cabinet particulier ce lundi et en remplaçant son directeur de cabinet et le secrétaire général de la présidence, Jovenel Moïse a cédé aux pressions de la rue et des forces de la société civile qui lui réclament depuis des mois des changements dans son entourage. Certains ont cru une seconde que le répit était à ce prix.

Oh que non !

Le président devra dans les jours à venir remodeler le staff de ses conseillers et définir de nouvelles politiques sur bien des dossiers. Il devra s’y mettre tout en étant en pleine course pour rattraper le temps perdu et le temps qui fuit.

Avant la décapitation du cabinet, c’est de son Premier ministre Jack Guy Lafontant que le président de la République avait dû se séparer.

Dans la douleur, contraint et forcé, après les émeutes de juillet, le chef du gouvernement avait dû partir.

Cette fois, c’est le raz-de-marée du 17 octobre dernier qui emporte dix-huit hauts responsables du premier cercle du président. Les observateurs attentifs et un brin provocateurs résument la situation pour dire que, contrairement au dire de la médecine traditionnelle haïtienne, la banane ne peut rien contre les gaz.

C’est la hausse, brusque et exagérée, des prix des produits pétroliers qui a forcé l’homme de la banane à baisser pavillon en juillet dernier. C’est la mauvaise gestion de l'affaire des produits pétroliers vendus via le mécanisme PetroCaribe qui terrasse le cabinet privé du chef de l’Etat.

Et comme si cela ne suffisait pas, c’est l’incapacité du président et de ses gouvernements successifs à mener une politique équilibrée entre dépenses et ressources, particulièrement le déficit budgétaire entraîné par la subvention des prix des produits pétroliers, qui pénalise toute l’économie haïtienne et plombe la gourde.

Le pays tout entier paie le prix des décisions prises hier et s’inquiète de ce qui adviendra demain. Avec la hausse continue des prix et la vie chère, nous sommes sur une vraie bombe économique, sociale et politique. Le pétrole, sous toutes ses formes, est le chemin de croix de Jovenel Moïse. Il va marquer tout son bilan. Bannann pa fè anyen pou gaz vre.

Frantz Duval
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".