PetroCaribe, Jovenel Moïse joue son mandat

Publié le 2018-10-18 | Le Nouvelliste

De mémoire de journaliste, il faut remonter à des années en arrière, aux belles années de Jean Bertrand Aristide, pour compter autant de monde dans les rues de la capitale et des principales villes de province en même temps. Le fait marquant est que c’est d’abord la lutte contre la corruption qui a soudé des forces politiques qui ne se parlent pas. Puis est venue, dans la liste des revendications, la demande du départ du président Moise.

Il y avait de tout dans les rues le 17 octobre. Des alliés comme des ennemis politiques, de très jeunes manifestants comme des professionnels du béton, comme on dit de ceux qui font de leur participation aux manifestations une profession. Ils étaient tous réunis autour de slogans communs.

Les manifestations du 17 octobre étaient annoncées et attendues, elles ont pris une ampleur inédite… Plusieurs groupes avaient invité les Haïtiens à prendre les rues : d’un côté, les animateurs du challenge PetroCaribe, très actifs sur les réseaux sociaux depuis deux mois, et de l’autre, les acteurs politiques de l’opposition multiforme à Jovenel Moïse. Tous les promoteurs des manifs ont clamé leur satisfaction à l’issue de la journée. Même la Police Nationale d’Haïti n’a pas caché sa satisfaction en dépit du fait que l’on déplore deux morts, une dizaine de blessés par balle et des dégâts matériels. Et, à entendre le discours et les messages postés sur Twitter par le président Jovenel Moïse, lui aussi a vécu un 17 octobre utile.

Si les propriétaires de biens n’ont pas eu à regretter de trop grands débordements, si les manifestants ont pu exprimer leurs désiderata sur le béton des principales villes du pays, le chef de l’État en a profité pour annoncer qu’il va se mettre au pas des revendications concernant la nécessité de faire la lumière sur la gestion du fonds PetroCaribe et de ses milliards.

Depuis Marchand, la ville de Dessalines, le président Moïse a lancé un appel au dialogue et a pris sa plus ferme position sur le dossier PetroCaribe. Il n’est pas sûr que la classe politique va donner suite à la main tendue du président Moïse. Quant à ses propos sur le nécessaire procès PetroCaribe, les observateurs les estiment tardifs et à la limite une ingérence grave dans un domaine réservé à la justice.

Le président de la République ne doit pas polluer le processus ni chercher à orienter la justice. Il peut jeter plus de confusion, se faire accuser de vouloir noyer le poisson et même entraver le cours de la justice.

Jovenel Moïse se doit cependant de donner plus de moyens aux institutions chargées d’enquêter et de poursuivre. Il devrait même décider de satisfaire la demande de nombreux groupes de la société civile et faire appel à des experts internationaux pour épauler nos institutions. Le président a intérêt à donner suite aux engagements pris par le Premier ministre Jean-Henry Céant de solliciter la coopération des pays amis d’Haïti pour retracer la route prise par les milliards de PetroCaribe.

Jovenel Moïse doit surtout se mettre en adéquation avec ses propres tweets et faire le ménage parmi ses amis. Il est minuit moins une. La vague de l’anticorruption peut tout emporter si elle se conjugue avec le ras-le-bol ambiant et la crise économique qui frappe tout le monde.

Il n’y a plus de place pour les écrans de fumée, Jovenel Moïse doit agir et sortir les accusations de dilapidation des fonds PetroCaribe des vapeurs d’essence toxiques qui les imbibent depuis dix ans.

Frantz Duval
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".