Pap Jazz 2019 et ses nouveautés

PUBLIÉ 2018-10-11
Exactement 100 jours avant le coup d’envoi de la treizième édition du Pap Jazz de Port-au-Prince, les organisateurs et partenaires de ce festival ont donné une première conférence autour de l’événement. C’est le Quartier Latin qui a été le théâtre de cette prise de contact avec la presse, le jeudi 11 octobre 2018. Outre le volet touristique introduit à la douzième réalisation qui continue son chemin, les organisateurs veulent, entre autres, supporter l’écologie à travers le festival cette année.


Pour sa treizième édition, le festival se tiendra du 19 au 26 janvier 2019. Les artistes qui s’y produiront proviennent de divers horizons : Europe, Amérique, Afrique et de la Caraïbe. Pas moins de 17 territoires seront représentés dont l’Allemagne, le Bénin, le Mexique, Israël, Congo, Cayenne, Suisse ou encore Haïti. Après le Brésil en 2017, c’est au tour de l’Espagne d’être à l’honneur.

Le Pap Jazz fait encore une fois peau neuve. En effet, au moins trois éléments nouveaux ont été apportés. En premier lieu, un kick off party aura lieu la veille de l’événement, soit le vendredi 18 janvier 2019, au local de Fubar, à Pétion-Ville. En deuxième lieu sera organisé un Festival Vert, avec plusieurs activités. En l’occurrence, une conférence avec un expert belge, la promotion de sacs de shopping réutilisables, et une emphase sur l’utilisation d’internet, notamment des réseaux sociaux comme canaux de transmission des informations relatives au dit festival. La directrice de la Fondation Haïti Jazz, Milena Sandlers, croit qu’aujourd’hui plus que jamais, il faut tout mettre en œuvre pour être le plus respectueux possible de notre environnement. « Nous essayons de prendre le chemin pour devenir éco-responsables », souligne-t-elle.

En troisième lieu, un partenariat avec l’école Catts Pressoir. En ce sens, Joël Widmaer, directeur artistique de la fondation a confié que le Pap Jazz soutient la formation musicale. « Pour assurer la relève, explique le musicien, on a fait un partenariat avec le Catts Pressoir. Sur chaque billet vendu, un dollar ira à l’école. Ce don aidera à développer le département de musique de cette institution qui dispose un excellent orchestre qui se produira sur la scène Découverte de la Fokal. »

En ajout à ces nouveaux éléments, les agences de voyage ayant collaboré avec la Fondation Haïti Jazz autour des forfaits touristiques afin d’attirer les touristes à Port-au-Prince durant la semaine du Pap Jazz en janvier dernier ont une nouvelle fois embarqué dans le projet. Il s’agit d’Haiti Rootz, Mennen m La Tour et Haitian Nomad qui se sont associés, Zoom sur Haïti et My Haiti Travels. Ces derniers proposent des forfaits touristiques avec comme toile de fond le Pap Jazz. « L’année dernière, pour un essai, on a enregistré plus d’une centaine de touristes au festival. On espère en recevoir beaucoup plus en 2019 [...] Deux agences en Martinique préparent également un autre package dont les informations seront bientôt disponibles sur le site du festival », confie Milena Sandlers.

Pour sa prochaine édition, le Pap Jazz de Port-au-Prince prévoit près de 50 concerts dont 75 % seront gratuits. Près de 200 musiciens issus de 18 groupes haïtiens locaux et de la diaspora et 21 groupes d’étrangers provenant de 17 territoires. Et le pays hôte, Haïti, sera représenté par des artistes comme Paul Beaubrun, Phyllisia Ross, Claude Carré, Fatima et le groupe Akoustik. Comme d’habitude, des récipiendaires de Grammy Awards sont attendus au Pap Jazz : citons Terence Blanchard et Cécile McLorin.

Signalons que le panel de la conférence était composé de Milena et Joël Widmaier de la Fondation Haïti Jazz, Anne Sophie Hamilton de Mennenm La, Richard Cantave de Haitian Nomad, et Nathalie Laroche de Haiti Rootz.



Réagir à cet article