HEIFER International Haïti/ MARNDR/ Symposium

« Bien-être animal pour le bien-être des humains »

Publié le 2018-10-09 | Le Nouvelliste

« 60% des maladies infectieuses humaines existantes sont zoonotiques. Au moins 75% des agents pathogènes des maladies infectieuses humaines émergentes, notamment l’Ebola, le VIH et la grippe, sont d’origine animale », a souligné le Dr Martino Desauguste, responsable du point focal bien-être animal au Ministère de l’Agriculture, des, Ressources naturelles et du Développement rural (MARNDR), lors du premier symposium sur le bien-être animal en Haïti, organisé, le jeudi 4 octobre, à l’hôtel Montana, par HEIFER International Haïti de concert avec le MARNDR.

« Bien-être animal pour le bien-être des humains », c’est sur ce thème que s’est déroulé ce symposium organisé à l’occasion de la Journée mondiale des animaux et de la fête de saint-François d’Assise, patron et protecteur des animaux. « Ce symposium vise l’amélioration de la santé et le bien-être des animaux au bénéfice de la population haïtienne », a affirmé le Dr Haim Joseph Corvil, coordonnatrice de l’Unité de protection sanitaire (UPS) du Ministère de l’Agriculture, des Ressources naturelles et du Développement rural (MARNDR). La coordonnatrice de l’UPS qui est également déléguée auprès de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) se dit consciente de la réalité socio-économique du pays et du fait que le concept de bien-être animal est nouveau pour de nombreuses personnes.

Intervenant au cours de ce symposium, le Dr Harry Charles a expliqué les cinq libertés ou principes nécessaires pour le bien-être animal qui, d’après l’OIE, désigne l'état physique et mental d'un animal en relation avec les conditions dans lesquelles il vit et meurt. « L’ensemble de ces bestiaux, bovins, caprins, ovins, porcins, équidés, volailles créoles et volailles industriels, représentent plus de 59 milliards de gourdes », a affirmé le Dr Harry Charles, responsable de santé et production animale pour HEIFER International Haïti.

Le Dr Harry Charles a aussi présenté les cinq libertés pour le bien-être : ne pas souffrir de la faim ou de la soif qui implique un accès à de l'eau fraîche et à une nourriture adéquate assurant la bonne santé et la vigueur des animaux; ne pas souffrir d’inconfort, c’est-à-dire un environnement approprié comportant des abris et une aire de repos confortable pour les animaux; ne pas souffrir de douleurs, de blessures ou de maladies qui prend en compte la prévention ou le diagnostic rapide et le traitement; pouvoir exprimer les comportements naturels propres à l’espèce pour ne pas éprouver de peur ou de détresse. Le Responsable de santé et production animale de HEIFER International Haïti a aussi expliqué le concept bien-être animal et bien-être des humains.

La relation entre le bien-être des animaux et la santé humaine a été présentée par le Dr Martino Desauguste, responsable du point focal bien-être animal au Ministère de l’Agriculture, des Ressources naturelles et du Développement rural (MARNDR). Il a fait référence au concept « un seul bien-être, une seule santé ». « Les maladies d’origine animale auxquelles l’homme est sensible telles que la rage, la fièvre charbonneuse, la tuberculose, la cysticercose ou encore la brucellose représentent des risques mondiaux de santé publique », a indiqué M. Desauguste.

« Le contrôle», dès leur source animale, de tous les pathogènes zoonotiques, c’est-à-dire transmissibles de l’animal à l’homme et vice-versa, est la solution la plus efficace et la plus économique pour protéger l’homme », a soutenu le Dr Martino Desauguste, soulignant que la protection de la santé publique doit passer par l’élaboration de stratégies mondiales de prévention et de contrôle des pathogènes afin de mieux coordonner l’interface homme-animal-écosystèmes.

Au cours de son intervention, le Dr Martino Desauguste a présenté d’autres données pour faire comprendre l’importance du bien-être animal pour les humains. « 5 nouvelles maladies humaines apparaissent chaque année, 3 d’entre elles sont d’origine animale et 80% des agents qui ont un potentiel d’utilisation bioterroriste sont des agents zoonotiques », a indiqué le responsable du point focal bien-être animal du MARNDR. Depuis 2010, le ministère de l’Agriculture dispose d’un poste de point focal sur le bien-être animal. De son côté, l’organisation HEIFER International a fait du bien-être animal un des piliers de ses divers projets à travers le monde.

Une autre présentation avait mis en relief les défis et opportunités pour la mise en œuvre du bien-être des équidés de travail. Ensuite, un panel de quatre experts dans le domaine de la production et la santé animale était constitué pour répondre aux questions de l’assistance.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".