Manger créole : une affirmation identitaire

Publié le 2018-09-27 | Le Nouvelliste

Culture -

La soupe au giraumont, communément appelée « soup joumou » chez nous, fait partie du patrimoine immatériel d’Haïti. Ce mets local se compose de plusieurs ingrédients : giraumont, viande de bœuf qui constitue l’âme de cette soupe traditionnelle. D’autres éléments comme les légumes, navet, radis, malanga, céléri, carotte et une gamme de vivres alimentaires viennent corser cette nappe jaune, fluide onctueuse qui met l’eau à la bouche.

Sur le plan historique, ce plat consommé par quasiment toutes les couches de la population haïtienne a un goût qui rappelle le temps de la colonie. En effet, selon la petite histoire, lors de la période esclavagiste des Français, consommer une telle soupe était réservé aux colons blancs. Alors, le 1er janvier 1804, symbolisant le renversement du système esclavagiste, les hommes et les femmes libres, tous ceux et celles qui ont brisé leurs chaînes ont dégusté à satiété un bol de soupe au giraumont. Depuis la tradition s’installe.

Aujourd’hui, cette soupe associée à la nouvelle année est une autre manière d'exprimer sa fierté de peuple libre et indépendant. La professeure Bayyinah Bello perpétue cette tradition. Tous les ans, la Fondation Marie Claire Heureuse Félicité Bonheur Dessalines, FONDASYON FELICITEE (FF) organise une journée pour saluer la mémoire de nos ancêtres.

D’un département à un autre, d’une commune à une autre, la diversité de la gastronomie haïtienne varie. Par exemple, dans le département de l’Artibonite le riz blanc accompagné de « lalo » (diri ak lalo) est un plat régional. Cette recette inspirée de la tradition culinaire haïtienne est un plat de légumes à base de feuilles fraîches, congelées ou séchées, des morceaux de porc associés aux crustacés (crabes, écrevisses).

À Jérémie, dans le département de la Grand’Anse, le tonmtonm est la vedette gastronomique. Ce mets fait à base de l’arbre véritable s'accompagne d’une sauce de kalalou gombo très gluante. Il est tellement populaire qu'un groupe local très prisé dans les années 90 s'appelait Tonmtonm. Il faut également ajouter qu'une pâtisserie de la ville des poètes, le « konparèt », est très répandue dans la communauté. Certains Jérémiens qui vivent à l'étranger en réclament lorsque l'occasion se présente. Un ami ou un familier qui va en Haïti est souvent sollicité pour ce genre de commission. « Pote yon konparèt pou mwen tande le w ap tounen Nouyòk », est une demande qui revient continuellement.

Nous partagerons peut-être tous ce dicton : « Les goûts ne se discutent pas, mais ils se cultivent.» L’art culinaire touché par la mondialisation et à l’heure où le fast-food est devenu un spectacle dans quelques restaurants en Haïti, notre diversité culinaire face à la réalité des sociétés soumises à un ordre économique dominant qui impose la « malbouffe » par tous les moyens, est ébranlée. La gastronomie haïtienne est une histoire. À travers elle se réunissent les plaisirs et les délices de la bouche, l'identité de notre peuple et son avenir.

Pourtant, devant nos potagers et les plats de chez nous qui ne cessent de nous rappeler leur diversité, leur bon goût et notre histoire de peuple, la vulnérabilité du secteur agricole bat son record. N'ayant pas une économie domestique autosuffisante, l'importation des produits alimentaires que nous consommons remporte la palme.

La nécessité de repenser notre secteur agricole se fait sentir depuis trop longtemps. Il ne faut pas nier que le secteur agricole pourrait jouer un rôle clé dans le processus de développement économique du pays s’il était traité comme il devrait l’être.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".