Agression sexuelle, l’ancien député Jean-Baptiste Antony Dumont devant le tribunal criminel

Poursuivi dans un premier temps pour des faits de viol, l’ancien député a été amené, le jeudi 30 août, devant le tribunal criminel siégeant sans assistance de jury pour y être jugé pour des faits d’agression sexuelle au préjudice d’une fillette de 11 ans. Ce sont des juges de la cour d'appel qui ont requalifié l’infraction de viol en agressions sexuelles, après que les avocats de ce dernier ont interjeté contre l’ordonnance du 16 mai 2017 rendue par le cabinet d’instruction du tribunal de première instance de Port-au-Prince.

Publié le 2018-08-30 | lenouvelliste.com

Accompagné de deux agents de l’Administration pénitentiaire nationale (APENA), l’ancien député Jean-Baptiste Dumont se pointe dans la première chambre civile du tribunal de première instance de Port-au-Prince. Malgré la chaleur, la salle d’audience était bondée de personnes. La curiosité était piquée au vif. Avocats, étudiants en droit, défenseurs des droits humains et quelques amis proches de l'accusé et de la victime y ont pris part.

Dans le cadre de l'affaire opposant le ministère public à l’ancien député de Léogâne, deux personnes ont été entendues à titre de renseignement pour éclairer la lanterne du tribunal et pour la manifestation de la vérité. Il s’agit de la mineure en question et de sa mère Nadia Gédilien. Concernant l’interrogation de l’enfant, personne de l’assistance ne peut opiner là-dessus puisqu'un huis clos a été observé. Mais en ce qui a trait à l'audition de la mère qui a duré plus d’une trentaine de minutes, c’était le choc dans l’assistance. Mme Gédilien a vidé son sac. Sans aucune réserve, elle a expliqué les faits.

Tout a commencé le 17 février 2017, selon la déclaration de la mère de la fille, qui a un moment donné avait une relation amoureuse avec l'inculpé.

M. Dumont était perçu comme le père de la fille. Il voulait aider celle-ci à réussir l’éducation de sa fille. Au fil des mois, Mme la mère de la victime a dit constater que Jean-Baptiste Anthony Dumont s’était mis à manifester de plus en plus d’intérêt pour sa fille. À la stupéfaction de la mère, le 3 janvier 2017, sa fillette lui a confié que Jean-Baptiste Anthony Dumont lui faisait continuellement des déclarations incompréhensibles, l’embrassait sur la bouche et au vagin. Ce qui paraissait étrange à cette mère célibataire.

Ne voulant pas banaliser les confidences de sa fille et par peur d’obliger celle-ci à une confrontation avec son agresseur Jean-Baptiste Anthony Dumont, au cours de laquelle ce serait la version de sa fillette contre celle de son agresseur, elle fait l’acquisition, au cours du mois de février 2017, d’une caméra vidéo qu’elle installe dans sa chambre, à l’insu de celui-ci, raconte-t-elle. Par la suite, elle l'informe qu'elle doit se rendre à Hinche pour quelques jours, le temps d’y régler certaines affaires importantes. Le 17 février 2017, croyant que la mère est effectivement allée à Hinche, Jean-Baptiste Anthony Dumont se rend chez la fillette, gardée pendant l’absence de sa mère par une cousine de celle-ci. D’entrée de jeu et dans l’idée d’éloigner la cousine susmentionnée, Jean-Baptiste Anthony Dumont lui donne un billet de mille gourdes, desquelles elle est invitée à prendre cinq cents gourdes. Croyant être seul dans la maison avec la fillette, M. Dumont l’a sexuellement agressée par des attouchements qui ne laissent aucun doute sur leur nature, avant de lui faire un cunnilingus, explique la mère de la victime. Enfin, il a fait promettre à la fillette de ne rien raconter à sa mère. Dans la vidéographie que la justice et le RNDDH ont en leur possession, les visages de la fillette et de son agresseur ainsi que son pénis en érection sont clairement visibles, notamment au moment de l’agression.

Après la déposition de la dame, aucune question n’a été posée dans les deux parties. On a même pu remarquer quelques larmes sur le visage du juge instructeur qui a présidé l’audience. Vu l’heure avancée, le juge a reporté l’affaire au mardi 4 septembre 2018.



Réagir à cet article