GRENADIÈRES U-20: merci, pour le rêve …

REGARDS

Publié le 2018-08-22 | Le Nouvelliste

National -

Depuis les événements du week-end du 7 juillet, une rupture s’était précisée dans notre société. Maladroitement, le gouvernement avait jeté de l’huile sur le feu.

Trois matchs, et l’équipe féminine des U-20 nous a reconnectés. Haïti, en une semaine, fut notre cause commune. Trois matchs perdus; chacun par un but d’écart. Mais nous avons collectivement gagné le rêve, l’espoir de pouvoir, en dépit de tout, compétitionner avec les meilleures du monde sans être ridiculisées. Nous avons gagné la confiance de réussir collectivement, en mettant le temps, la stratégie et l’argent nécessaire dans un système basé sur le rendement et la compétence.

Le sport et l’art sont la deuxième et la troisième activités qui occupent les humains à travers le monde, la première, vous l’auriez deviné, étant le SEXE.

La principale ressource d’un pays comme Haïti, ce sont les hommes et les femmes qui le composent. 12 millions d’êtres, en plus de la diaspora, c’est un énorme potentiel, sous-exploité.

Observons un autre pays voisin, la Jamaïque, doté de moins d’un quart de notre population (3 millions) sur un territoire qui fait moins de la moitié du nôtre (11 450 km carré)!

Le sport contribue à plus de 2% du P.I.B. du pays. Sans négliger les retombées sur l’image du pays, de l’occasion de déployer le drapeau et de souder la nation et lui proposer des héros contemporains.

Comment en arrive-t-on à de tels résultats ?

La Jamaïque n’est ni un paradis ni un havre de paix! Le pays fait face à un problème de criminalité endémique et des problèmes inhérents à toutes les sociétés postcoloniales et postesclavagistes. Mais, face à ces défis, ils ne font pas la politique de l’autruche. Et ils ont atteint la stabilité politique.

C’est un peuple qui se construit et qui investit en ses fils. L’unité jamaïcaine s’est articulée autour de la culture et du sport. La Jamaïque s’est transformée au fil des ans en une vaste école d’athlétisme.

Le « Boys and Girls Athletics Championship », instauré depuis 1910, réunit, tous les ans, 2000 jeunes athlètes provenant de lycées et écoles privées à travers le pays. (…Tout moun ladan ; Pas de dichotomie ville et pays en dehors). Dans un stade rempli, 35 000 spectateurs assistent à l’éclosion des futures gloires du pays… de la planète.

Les Jamaïcains, via la classe affaires et les politiciens, prennent le sport au sérieux, ce qui transforme leurs athlètes en de sérieux compétiteurs. À partir de 2002, le pays a pris les grands moyens. Un PPP (partenariat public privé) entreprend la formation des formateurs. La quantité des entraîneurs certifiés en athlétisme passe de 150 à 300 en 15 ans.

En 2009, le gouvernement jamaïcain via l’Institut de planification de la Jamaïque annonce, dans le cadre du Plan de développement intitulé VISION 2030, que le secteur sportif deviendra une activité commerciale rattachée au tourisme.

Désormais, le sport est un générateur de développement national, créant emplois directs et indirects, en plus de raffermir les liens sociaux et encourager les valeurs de discipline et de travail en équipe.

Après les résultats époustouflants aux jeux de Londres, en 2012, c’est l’explosion. Les entreprises multinationales font la valse des millions. En tête de liste, l’allemande Puma signera un contrat à vie avec Usain Bolt comme Nike l’a fait avec Lebron James, au basket. Elle investit dans le sport jamaïcain au niveau de la formation d’athlètes, d’entraineurs et dans les infrastructures et équipements sportifs.

La Jamaïque, un petit pays, est devenu un géant sportif concurrençant puis dépassant les USA. La patrie de Bob Marley monopolise l’or en athlétisme depuis plus d’une décennie olympique, de Pékin à Rio. L’île est classée 38e mondiale, avec une récolte à vie de 77 médailles, dont 22 en or.

Rien de ce que vous venez de lire ne nous est inaccessible. Nous disposons des ressources humaines et du génie comme n’importe qui sur la planète. Notre gros handicap: les réflexes désuets et non fonctionnels de népotisme et de favoritisme, «mentalité moun pa».

Je vous laisse avec cette déclaration de M. Michael Chin, le président du Conseil de croissance économique de la Jamaïque, qui montre la clé du succès collectif des peuples : «Nous ferons de la Jamaïque une place où le mérite est le seul déterminant du succès. »

*déclaration tirée d’un article du journaliste Riphard Serant de Vision 2000.

Aly Acacia
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".