Théâtre comme outil de sensibilisation

À l’occasion de la Journée mondiale de la jeunesse commémorée cette année autour du thème «Espaces sécurisés pour les jeunes», le théâtre social était à l’honneur. Sous le leadership de SHOPS PLUS, le vendredi 10 août 2018, à la place Carl Brouard non loin du marché Salomon, des jeunes de la Fondation de la santé reproductrice et d’éducation familiale (FOSREF) ont présenté des saynètes sur plusieurs sujets liés à ce grand groupe d’âge de la population haïtienne : les grossesses précoces, l’utilisation des préservatifs et l’adoption de comportement sexuel responsable.

Publié le 2018-08-21 | lenouvelliste.com

Un public composé de jeunes du marché Salomon et des zones avoisinantes a pris part à cette séance de sensibilisation à ces différentes thématiques. De talentueux acteurs formés par FOSREF ont donné vie aux sujets présentés. De manière ludique, ils ont abordé des thèmes sensibles comme l’utilisation du préservatif méthode de protection contre les maladies sexuellement transmissibles et les grossesses non désirées.

Les saynètes de FOSREF ont participé de la philosophie «Castigat ridendo mores», c’est-à-dire que la comédie corrige les mœurs en riant. Les jeunes ont rigolé à tue-tête au cours de ces prestations ponctuées par des danses folkloriques.

Dans l’intermède, les mêmes messages véhiculés à travers les représentations théâtrales ont été repris sous un format interactif entre le public et les professionnels de la santé. La représentante de SHOPS Plus, l’infirmière spécialisée en santé communautaire Djina Guillet Delatour, l’ancienne jeune Première ministre du Gouvernement Jeunesse d’Haïti, My Flesta Gourdet, et le secrétaire général du Réseau haïtien de journalistes en santé, le Dr Odilet Lespérance, ont animé le débat.

Pour ce trio, une jeunesse consciente a pour devoir de prendre en main ses responsabilités. Étant l’avenir de son pays, elle doit se protéger pour rester en bonne santé. N’admet-on pas que la santé est une richesse? À travers sketches, danses et débats interactifs, la culture a aussi bien exprimé ses richesses.



Réagir à cet article