Le Nigéria montre la porte de sortie à Haiti

PUBLIÉ 2018-08-09
Un petit tour et puis Haïti s’en va de la 9e édition du championnat du monde féminin U-20 de la FIFA, France 2018. En effet, après avoir subi la loi de la RP Chine (1-2), l’équipe haïtienne a mordu la poussière (0-1) face au Nigeria, ce jeudi 9 août pour son deuxième match de poule disputé au stade de Marville à Saint-Malo.


Haïti ne verra pas les quarts de finale de France 2018. En effet, les Grenadières, qui se trouvaient dans l’obligation de s’imposer après leur revers d’entrée contre la RP Chine, n’ont pas su créer l’exploit face aux Falconets du Nigeria. Ces dernières, qui n’avaient pas droit à l’erreur, n’ont créé aucune action dangereuse pendant les 30 premières minutes bien qu’elles aient le contrôle de la rencontre tout en imposant un jeu très physique, ponctué par de nombreuses fautes face à une sélection haïtienne limitée sur le plan tactique.

Six minutes après la demie-heure de jeu, les Nigérianes s’en remettent à un penalty pour mettre la pression sur la défense haïtienne qui faisait jusque-là bonne garde. Avec beaucoup de sang-froid, la capitaine et meilleure buteuse du Nigeria, Rasheedat Ajibade (36e) a pris à contre pied Kerly Théus pour inscrire l’unique but de la rencontre.

Trois minutes plus tard, les Grenadières, ne voulant absolument pas accepter la fatalité, se sont jetées à l’assaut du but adverse. De ce fait, sur un contre meurtrier, la frappe de Nérilia Mondésir heurte le montant droit des buts gardés par Chiamaka Nnadozie (36e) alors que cette dernière avait laissé sa cage. On en reste là pour le score à la mi-temps (0-1) pour le Nigeria qui s’est relancé.

Des Grenadières mal inspirées

Au retour des vestiaires, Haïti, après avoir attendu dans son camp le Nigeria en première période, a pris l’initiative du jeu. Plus offensives et plus entreprenantes, les Grenadières, mal inspirées et maladroites devant le but adverse ont manqué, à maintes reprises, l’occasion de rétablir l’équilibre au tableau. En effet, quatre minutes après l’heure de jeu, Melchie Daelle Dumornay (64e) a tenté un lobe de 30 mètres, mais sa tentative passe à côté. Douze minutes plus tard, c’est encore Dumornay (76e) qui tentait de semer la panique dans la défense africaine. Son tir des 25 mètres, trop croisé a failli faire mouche.

Pour le reste, face à des Nigérianes attentistes, les Haïtiennes n’ont pas levé les pieds sur l’accélérateur. 78e minute de jeu, la frappe de Mickerline Saint-Félix, entrée à la place de Roseline Eloissaint, a été captée par le dernier rempart du Nigeria. 80e minute, coup franc pour Haïti. La énième tentative de Dumornay a été repoussée en corner par les gants fermes de Chiamaka Nnadozie. En effet, après les deux corners succédant la dernière action d’Haïti, les Nigérianes ne font que rester au sol, de quoi faire passer le temps et signer une victoire probante acquise sur le fil (1-0) certes, mais très importante pour la suite de la compétition.

Haïti domine les stats mais…

Au rayon des statistiques, Haïti a encore dominé son adversaire avec 13 tirs (3 cadrés, 7 non-cadrés et 3 bloqués) contre 8 tirs pour le Nigeria (4 cadrés, 2 non-cadrés et 2 bloqués), 1 tir sur le montant, 6 corners, 2 hors jeux, 17 fautes subies et 53% possessions de balle. En face, le Nigeria, tombeur d’Haïti (1-0), a écopé 2 cartons jaunes, subi 8 fautes et le tout pour une possession de balle de 47%.

Une nouvelle fois, les choix tactiques de Marc Collat ont été sévèrement critiqués par les fans haïtiens qui avaient fait le déplacement en grand nombre pour encourager les Grenadières. Comme ce fut le cas lors de la défaite d’Haïti face à la RP Chine (1-2), le sélectionneur d’Haïti, l’air anxieux, ne s’est pas présenté pour participer à la traditionnelle conférence de presse d’après match.

La délégation haïtienne laisse Saint-Malo ce vendredi 10 août à destination de Vannes où les Grenadières ont pris déjà rendez-vous pour en découdre face à l’Allemagne, victorieuse (2-0) aux dépens de la RP Chine pour s’emparer du leadership du groupe D avec six unités. Si les Chinoises et les Nigérianes, qui comptent chacune 3 points à leur actif, vont se mesurer pour le gain de la deuxième place donnant accès aux quarts de finale, Haïti (0 point) a, quant elle, pris la porte de sortie.

Voici l’équipe qui a perdu devant le Nigeria

Kerly Théus (GK).- Ruthny Mathurin (Dolores Jean Thomas, 90e), Emeline Charles, Dougenie Joseph, Milan Pierre Jérôme.- Rachelle Caremus, Melchie Daelle Dumornay, Danielle Etienne.- Sherly Jeudi, Roseline Eloissaint (Mikerline Saint-Félix, 62e) et Nérilia Mondésir.



Réagir à cet article