Publication | Watson Denis

Réédition du livre de Suzy Castor «Le massacre de 1937 et les relations haitiano-dominicaines »

Un événement tombe à la date du 80e anniversaire du massacre de plus d’une douzaine de milliers d’Haïtiens et d’Haïtiennes en République dominicaine : la nouvelle édition du livre de l’historienne Suzy Castor : «Le massacre de 1937 et les relations haitiano-dominicaines ». Le professeur Denis qui a préfacé ce livre fait le point à la CRESFED.

Publié le 2018-07-26 | lenouvelliste.com

Au local du CRESFED à Jacquet, trois personnalités haïtiennes maitrisant quelques arcanes des relations haitiano-dominicaines partagent une table : Suzy Castor, auteure de l’ouvrage en question et directrice exécutive du CRESFED, Collette Lespinasse, figure bien connue dans le champ des droits des migrants et Robert Paret, auteur de deux ouvrages récents sur la thématique Haïti et la République dominicaine. Pour ouvrir le débat, le professeur Denis oriente son intervention sur le processus de réédition de l’ouvrage et son parcours depuis la première publication en 1988.

Depuis un certain temps déjà, raconte-il, la première édition française de cet ouvrage publié en 1988 par la CRESFED ne se rencontrait plus sur les étagères des librairies de la place. Il était également introuvable dans les bibliothèques des écoles, des universités et des centres d’études. Seulement quelques collectionneurs patentés possédaient de rares exemplaires.

Cet ouvrage étant absent de l’espace public haïtien, la demande étant constamment en hausse, notamment parmi les étudiants intéressés à ce sujet, le professeur Denis a proposé l’année dernière à Suzy Castor, historienne et professeure, de publier une nouvelle édition. Il confie à l’assistance : « Mme Castor a accepté de bon cœur la proposition que je lui ai faite et sur le coup m’a retourné la chandelle en m’invitant à m’occuper moi-même de la nouvelle édition. Elle avait un argument massue qui balayait mon étonnement et enlevait mon éventuel refus. Elle argumentait sérieusement que mon intérêt pour les relations internationales et mes travaux sur les relations haïtiano-dominicaines me placent en première loge pour cette réédition » Chose dite Chose faite.

Le livre est édité par la maison C3 édition. Après sa rencontre avec le Dr Suzy Castor, il s’est réuni avec Fred Brutus, le P.D.G. de C3 Editions pour discuter des modalités de la publication. Les deux parties se sont entendues pour faire paraitre l’ouvrage dans la collection Bohio – une collection de textes et d’ouvrages divers sur les relations haïtiano-dominicaines. L’équipe de C3 a travaillé avec professionnalisme, a-t-il souligné. « J’ai mis mon grain comme j’ai pu. J’ai préparé la préface de la deuxième édition française et j’ai suivi le travail d’édition du début à la fin. Finalement, l’ouvrage a paru en décembre de l’année dernière », relate le professeur Denis qui a préfacé «Le massacre de 1937 et les relations haitiano-dominicaines »

Cet ouvrage a été réédité dans un contexte particulier : celui de l’année de remémoration du 80e anniversaire du massacre de plus d’une douzaine de milliers d’Haïtiens et d’Haïtiennes en République dominicaine (en 1937) sous la dictature du général Rafael Leonidas Trujillo Molina. Maintenant ce livre est disponible dans les librairies de la place. Les chercheurs y trouveront matière à exploiter.



Réagir à cet article