Le MARNDR et l’OMRH met le cap sur la gestion des BAC

Le ministère de l’Agriculture des Ressources naturelles et du Développement rural (MARNDR), de concert avec l’Office de management des ressources humaines (OMRH), a organisé dimanche un concours afin de recruter des ingénieurs-agronomes pour diriger les Bureaux agricoles communaux du pays. 218 postulants ont pris part à ces épreuves qui se sont tenues à la Faculté d’agronomie et de médecine vétérinaire (FAMV). L’enjeu est d’engager des jeunes qualifiés capables de représenter le ministère dans les différents recoins du pays.

Publié le 2018-06-11 | Le Nouvelliste

Economie -

Avoir des Bureaux agricoles communaux fonctionnels, tel est l'objectif des autorités du ministère de l’Agriculture et de l’Office de management des ressources humaines. Un ensemble de mesures ont été prises afin d’arriver à ces épreuves. Le haut management de ces deux institutions était présent pour s’assurer que tout se passe bien. Des conseils ont été prodigués aux postulants. Selon le ministre de l’Agriculture, Jobert C. Angrand, ces examens constituent une occasion de rompre d'avec les vieilles habitudes où le favoritisme primait sur la compétence. Il faut changer de paradigme…

Tout se fait, de l’avis du ministre, dans le cadre du processus de restructuration de l’institution qu’il dirige. Des dispositions ont été prises pour que ce recrutement soit le plus sérieux possible. « Une autorité peut suggérer un ami ou un proche de participer au concours, mais personne n’est admis d’office », a assuré le ministre, ajoutant que seulement 60 recrues sortiront de ces épreuves. Car, insiste-t-il, ces tests sont très importants pour le ministère dans le processus de doter l’institution des meilleurs cadres.

Le directeur général du ministère de l’Agriculture, Branly Eugène, a abondé dans le même sens. Nous sommes déterminés, promet le D.G., à prendre toutes les mesures nécessaires pour renforcer les structures décentrées du ministère. Le recrutement sur concours, croit-il, est un élément important dans ce long processus. Mais d’autres décisions sont en train d’être adoptées afin de garantir un espace de travail attrayant et du matériel nécessaire à ces futurs jeunes cadres.

Le plus important, c'est de finir avec le favoritisme dans le recrutement au niveau du ministère. Il faut à tout prix imprégner cette culture dans le pays. C’est du moins l’avis du coordonnateur de la fonction publique de l’OMRH, Henri Boucicaut, qui affirme que le recrutement sur concours rentre dans le cadre de la réforme de l’administration publique. En agissant ainsi, explique-t-il, les institutions seront plus performantes. Car ce sont les meilleurs éléments qui seront à leur disposition.

L’OMRH n’est pas à son premier coup d’essai. Plusieurs centaines de jeunes sont déjà recrutés par voie de concours. Le processus est désormais clair. Les institutions publiques qui veulent recruter, soutient M. Boucicaut, doivent définir les besoins, travailler avec l’OMRH pour monter une commission d’évaluation afin de travailler sur le profil du poste, et enfin définir les termes de référence pour inviter les gens à se porter candidats.

À ce niveau, le ministre annonce déjà la couleur. D’ici les trois prochains mois, d’autres avis de recrutement seront lancés. Le premier consiste à recruter des jeunes cadres de haut niveau afin de remplacer les 220 fonctionnaires qui partiront en retraite à partir du 30 septembre prochain. Ainsi, le ministre entend honorer sa promesse en mettant un terme à la politique de gérontocratie menée par l’administration publique depuis plusieurs décennies.

Jose Flecher
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".