La lodyans, un romanesque haïtien

Si le conte est le produit du marronnage, la lodyans, par contre, nous a été léguée par la révolution de 1804. Elle se dit en plein jour au su et au vu de tout le monde.

Carey Dardompré
cdardompre@gmail.com
16 avril 2016
Par Carey Dardompré cdardompre@gmail.com 16 avril 2016
18 avr. 2018 | Lecture : 10 min.

Où va la lodyans ? Quelle place et quels enjeux pour la lodyans dans la littérature haïtienne ? Quels en sont les principaux promoteurs depuis Maurice Sixto? Comment la définir ? Dans le cadre des genres dits romanesques, aurait-elle une place ?

En ce jour qui annonce le premier colloque sur Maurice Sixto (1919-1984) et le rapport littéraire que représentent les lodyans haïtiennes, il s'avère pertinent de répondre à ces questions qui sont restées longtemps en dehors de la sphère des critiques littéraires. La lodyans est-elle

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.