BNC/ Sommet international de la finance

Procrédit supporte les petites entreprises de transformation et de services

Dans des kiosques installés dans la cour de l’hôtel Karibe, plusieurs petites entreprises de transformation et de production exposent et vendent leurs produits pendant le déroulement de la 8e édition du Sommet international de la finance. Certaines bénéficient d’un prêt de la Banque nationale de Crédit (BNC) à travers le Procrédit (Programme de financement des petites et moyennes entreprises de transformation, de production et de services) et d’autres de l’accompagnement du Ministère du Commerce ou de cette structure de l’Association nationale des transformateurs de fruits (ANATRAF), Oze Haïti.

Publié le 2018-04-17 | lenouvelliste.com

Femmes des Ateliers agroartisanales de Meyer (APLADEM), Fanm Maïssade, Rony Production, Unik Production et Atik lokal kalite orijinal (ALKO) sont toutes de petites entreprises de transformation sélectionnées par la BNC pour installer leurs produits : cassave, liqueur, crémas, beurre de cacahuètes, bonbon, nectar de mangue, de tamarin, etc. À travers son programme Procrédit, la BNC a accordé des prêts variant entre 15 000 et 5 millions de gourdes à ces petites entreprises qui ne sont même pas en mesure de payer leur patente. « Procrédit a pour but de permettre à ces petites entreprises de sortir de l’informel, d’avoir accès au crédit sans grande exigence et d’enregistrer une meilleure performance », a expliqué l'un des responsables dudit produit à la BNC.

Les responsables des petites entreprises bénéficiaires de ces prêts ont exprimé leur satisfaction et ne tarissent pas d’éloges envers le programme Procrédit. « Nous avons eu beaucoup de difficultés à satisfaire le marché avant d’avoir accès à ce crédit qui nous a permis de faire de l'acquisition d’équipements », a affirmé Uzale Remay, responsable de l’APLADEM, précisant que Procrédit aide non seulement les petites entreprises à trouver de l’argent, mais aussi à mieux le gérer. Les autres bénéficiaires ont abondé dans le même sens. Certains entrepreneurs disent avoir bénéficié de plusieurs prêts de la BNC pour aménager des espaces physiques, faire l’acquisition d'équipements et de matières premières dans le cadre de ce programme.

Le Procrédit a été lancé en 2013 à Maïssade. Les prêts sont accordés sur une période de 13 à 36 mois à un taux de 1,8% / mois. En outre, ce programme est destiné à des entreprises de transformation, de production et de service évoluant depuis au moins une année dans le pays. D’après des responsables de ce programme, il y a plus de 500 bénéficiaires à travers le pays. Pour lancer le Procrédit, un fonds de garantie de 10 millions de gourdes a été institué.

Dans la cour de l’hôtel Karibe Convention Center, d’autres petites entreprises ont exposé leurs produits. Les Produits Yo-La et PWOFAPLAS (Pwodiksyon fanm Plato Santral) faisaient partie des entreprises ayant reçu l’accompagnement du Ministère du Commerce et de l’Industrie. Mamba, confiture, liqueur, cocktail, tonus, savon à base de plantes et d’huiles essentielles ont été exhibés par ces petites entreprises. « Nous avons bénéficié de l’assistance technique et de l’accompagnement du Ministère du Commerce qui nous a aidé à obtenir des prêts au niveau de Fonds de développement industriel (FDI) », a déclaré Angelore Raymond, P.D.G. de Les Produits Yo-La. Pour la présidente et directrice générale de Les Produits Yo-La, Angelore Raymond, cette exposition dans le cadre du Sommet international de la finance lui permettra de promouvoir ses produits qui sont présents sur des étagères de plusieurs supermarchés de la place. Kotelam, Access Haïti et d’autres institutions ont profité du Sommet international de la finance pour promouvoir leurs produits.



Réagir à cet article