L’enfant n’est pas mort, une émouvante écriture de soi

Publié le 2018-04-05 | Le Nouvelliste

« Et voilà aujourd’hui il ne me reste rien

Qu’à part une pochette de cigarettes

Et un vieux briquet usé. »

Benoit d’Afrique, de son vrai nom Carl Withsler Benoit, signe cette année son premier recueil de poèmes de 57 pages, « L’enfant n’est pas mort », aux éditions Z4. Lauréat du Prix Poésie en Liberté en 2016 pour son poème « Ma mort », le jeune poète originaire des Gonaïves poursuit son chemin en France en puisant son endurance et sa créativité dans la solitude.

À chaque instant, nous sommes la cible ou le poids des aléas de cette vie. Quelques-uns d’entre nous ont besoin de la pesanteur des mots pour éveiller l’émotion tapie. Benoit d’Afrique s’inscrit dans ce registre de poète mélancolique qui s’évade par la magie des expressions du tiroir de l’alphabet. Nomade, rêveur incompris, le jeune poète de 21 ans nous confie : « j’ai toujours eu ce côté mélancolique pour ne pas dire solitare. »

L’enfant n’est pas mort est dédié à la jeune défunte mère du poète évoluant plus précisément à Paris. « La mort n’est plus un thème pour moi depuis que ma mère n’est plus. J’ai puisé une lueur de noirceur dans cette expérience. Toutefois, j’estime qu’il est important d’essayer d’interroger celle-ci, de l’aborder à mon tour. Je me dis qu’à force de guetter sa queue elle me laissera tranquille.»

Les vers de Benoit est un souffle « dont la noirceur viole sa flamme ». Ils portent les gerbes de mots d’un fils unique qui vide son désespoir comme gain:

« Aujourd’hui me voici sans inspiration, sans mère

Sans but d’exister, sans raison d’être.

Ô maman, aujourd’hui te voilà allongée et grandemment solitaire

Toute morte, toute pâle étendue dans le grand dortoir »…

Telle une ode, Benoit d’Afrique dresse les lignes d’un chant chagriné. Pour sa mère, sa bien-aimée, sa petite nièce Mia « belle enfant aux yeux d’ange ». Aussi érige-t-il sa « Mausolée », triste poème du tôt ou tard où il partira « seul et misérable.»

Des poètes ont chanté la solitude, la tristesse, la mort. Le grand classique, Victor Hugo, lui-même à la noyade de sa fille Léopoldine a laissé des pages vibrantes de douleurs d’un père marqué par le deuil. Plus près de nous dans la littérature haïtienne, le poète mélancolique Coriolan Ardouin a semé tant d’émotions à travers l’histoire de sa vie et de son frère aîné qui fut décédé le jour de sa naissance.

Dans les œuvres littéraire et philosophique, le thème de la mort est représenté avec une grande importance. Avec Samuel Beckett, Jean Anouilh et la pensée camusienne la mort est un champ prenant de l’absurde. Sartre lui-même puise une dimension philosophique qui s’est taillée dans « Le mur ». Celle-ci (la mort), est présentée comme un mur opaque qui ne chuchote pas de paroles douces et qui résiste. Benoit d’Afrique tient son monologue entre le ciel et la terre sur un bout de papier plissé. Et pourtant « l’enfant qu’on a laissé au coin du soir », voudrait vivre : « libre et sans peine. »

À travers » L’enfant n’est pas mort », le jeune poète, Benoit d’Afrique, recherche son vécu sur un fond d’angoisse et pour mieux résister à cette profonde blessure qu’est la vie, il s’ouvre à la mort.

« L’enfant n’est pas mort

Il est peut-être las,

Mais il est encore là

Y a pas trop à jacasser

Quand le cœur est assombri,

Donc, sa plume chancelle.

L’enfant n’est pas mort

Ce soir, il est peut-être harassé

Mais il s’acroche encore

Donc, il boit, il fume.

(…)

L’enfant n’est pas mort

L’absence de sa mère hurle peut-être dans son âme félée

Mais il est là

Il est tout simplement las.

Benoit d’Afrique

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".