Moïse Jean-Charles hospitalisé à cause d'un surmenage

Publié le 2017-10-27 | lenouvelliste.com

Le leader de la plateforme Pitit Desalin et de l'opposition, Moïse Jean-Charles, est hospitalisé dans l'un des centres hospitaliers de la capitale. L'information a été révélée au journal par Me Evelt Fanfan, son avocat. Ce dernier explique qu'un surmenage a eu raison de l'ancien maire de Milot -presque sur tous les fronts ces derniers jours- dans la soirée de ce jeudi. Evelt Fanfan pense que ce qui arrive à MJC est dû à son engagement. «Il revient d'une campagne électorale longue et très intense. Malgré son silence durant les mois qui ont suivi l'investiture de Jovenel Moïse, il avait continué de multiplier les réunions tant en Haïti qu'en Amérique latine. Durant ces deux derniers mois, il participe activement à la reprise de la mobilisation contre ce régime. Ceux qui connaissent Moïse Jean-Charles savent que c'est quelqu'un qui porte son pays dans son cœur et s'oublie assez souvent. Il n'a pas pris de repos durant toute cette période», explique-t-il.

Pour l’heure, Me Fanfan rassure, Moïse Jean-Charles est hors de danger et sous contrôle. « Les médecins lui ont intimé une exigence de repos absolu. Ils vont évaluer sa situation au fur et à mesure afin de prendre de nouvelles décisions. Un fait est certain, il va bien. Il reprendra la lutte très bientôt afin de continuer la mobilisation », assure l'avocat du leader de Pitit Desalin.

Par ailleurs, l'avocat de l'ex-candidat à la présidence a également indexé le gaz lacrymogène lancé à tout-va par les agents de l'ordre pour disperser les manifestations. « On fait un usage abusif de gaz lacrymogène lors des manifestations. Selon nos enquêtes, les agents s’assurent de localiser Moïse Jean-Charles et de lancer les grenades précisément à cet endroit. Nous l’avons constaté lors de la manifestation du 12 septembre par exemple. Selon plusieurs témoignages, ce gaz est empoisonné. Nous allons recueillir l’avis des experts et nous ferons part de notre position sur cette question au moment opportun », a-t-il fait savoir.

Me Evelt Fanfan refuse d’indiquer l’endroit où Moïse Jean-Charles est hospitalisé. Ce malgré les informations qui circulent sur la Toile. L’homme de loi entend ainsi gérer la question de la sécurité de l’hôpital, des médecins ainsi que de l’ex-parlementaire. « Vous êtes d’accord avec moi que l’on parle de Moïse Jean-Charles. Indiquer le nom de l’hôpital peut provoquer de vastes mouvements de solidarité que la logistique ne permettra pas de gérer. Dans une logique de responsabilité, je me garde de révéler le nom de l’établissement », avance-t-il.



Réagir à cet article